Accueil

Les associations de bivalves (Mollusca, Bivalvia) du Messinien du bassin de Sorbas (SE Espagne)

Denis LACOUR, Agnès LAURIAT-RAGE, Jean-Paul SAINT MARTIN, Blaise VIDET, Didier NÉRAUDEAU, Évelyne GOUBERT & Madeleine BONGRAIN

fr Geodiversitas 24 (3) - Pages 641-657

Publié le 30 septembre 2002

Les dépôts messiniens anté-évaporitiques du bassin de Sorbas (SE Espagne) sont particulièrement riches en bivalves, tant du point de vue de leur abondance que de leur diversité, avec au total une quarantaine d'espèces. L'étude paléoécologique ciblée sur cette faune a permis de distinguer trois associations spécifiques chacune d'un cadre paléoenvironnemental particulier : 1) la première association, peu profonde de milieu infralittoral supérieur, est caractérisée par de grands pectinidés, notamment Flabellipecten fraterculus fraterculus (Sowerby, 1841) ; 2) la deuxième association de milieu infralittoral plus profond, marquée par un faciès détritique plus faible et plus fin, est plus diversifiée en épibiontes et en endobiontes ; 3) la troisième association marque les paléo-environnements les plus profonds, principalement des vasières circalittorales souvent riches en Amusium cristatum (Bronn, 1828). La présence des deux dernières associations dans les évaporites messiniennes de Los Yesos, située dans l'Ouest du bassin de Sorbas, plaide en faveur du dépôt d'une partie des gypses sous une tranche d'eau relativement importante. La persistance à Sorbas de tels organismes, sténohalins et marins, vers la fin de l'épisode évaporitique, indique des connexions entre le bassin de Sorbas et des zones marines franches pendant cet épisode.

Mots-clés :

Mollusca, Bivalvia, paléoenvironnements, Messinien, évaporites, Sorbas, Méditerranée occidentale

Télécharger l'article complet au format PDF