Accueil

Organisation séquentielle de la plate-forme carbonatée messinienne du seuil pélagien à Lampedusa (Méditerranée centrale)

Jean-Pierre ANDRÉ, Jean-Jacques CORNÉE, Jean-Paul SAINT MARTIN & Philippe LAPOINTE

fr Geodiversitas 24 (3) - Pages 625-639

Publié le 30 septembre 2002

L'île de Lampedusa, sur le seuil siculo-tunisien, présente une série messinienne de dépôts calcaréo-dolomitiques, récifaux, en agradation sur plus de 120 m d'épaisseur. La partie inférieure s'est déposée en domaine de rampe ou de plate-forme interne, avec un développement maximum de bancs coralliens au Sud-Est. La permanence des conditions paléoenvironnementales suggère une ouverture constante de l'espace disponible compensée par une sédimentation à dominante bioclastique. La partie supérieure des dépôts correspond à l'extension d'une plate-forme corallienne protégée, marquée par l'homogénéité des édifices coralliens, en pâtés isolés et biohermes composites, reflétant des ouvertures successives à haute fréquence de l'espace disponible, avant un comblement marqué par des faciès thrombo-stromatolithiques. Les constructions récifales et l'évolution séquentielle des dépôts de Lampedusa sont très brièvement comparées à celles d'autres plates-formes messiniennes de Méditerranée occidentale.

Mots-clés :

Messinien, Méditerranée centrale, plate-forme carbonatée, récifs coralliens, séquences

Télécharger l'article complet au format PDF