Accueil

Approche archéozoologique du commerce des viandes au Moyen-Âge

Frédérique AUDOIN-ROUZEAU

fr Anthropozoologica 16 - Pages 83-92

Publié le 01 octobre 1992

Les ossements animaux apportent un éclairage très indirect sur le commerce des viandes puisqu'ils ne peuvent en général livrer de témoignage sur la provenance des viandes ni sur le volume du négoce. Néanmoins, une analyse de 262 résultats issus d'études archéozoologiques de sites médiévaux et modernes distribués dans seize pays d'Europe, en fournissant des informations sur les régimes alimentaires dans les domaines seigneuriaux, les maisons paysannes et les villes, permet d'envisager quelques-uns des mécanismes d'échange des viandes entre les milieux producteurs et les villes. Une confrontation de ces données avec quelques sources textuelles en exemple (la seigneurie du Neubourg et la proche ville d’Évreux aux XIVe et aux XVe siècles — Eure, Normandie, France), permet de préciser quelques hypothèses sur l'origine et la nature des surplus ruraux seigneuriaux et paysans et l'approvisionnement des citadins.

Mots-clés :

Viande, Commerce, Moyen Âge, Archéozoologie.

Télécharger l'article complet au format PDF