Accueil

First record of immigrant Phoberogale (Mammalia, Ursidae, Carnivora) from Southern California

Xiaoming WANG, Robert M. Jr HUNT, Richard H. TEDFORD & E. Bruce LANDER

en Geodiversitas 31 (4) - Pages 753-773

Publié le 31 décembre 2009

Première trace de l’immigrant Phoberogale (Mammalia, Ursidae, Carnivora) en Californie du sud.

Phoberogale Ginsburg & Morales, 1995 est un genre d’ursidés primitifs créé pour distinguer les espèces hypercarnivores d’un groupe assez hétérogène intégré auparavant dans le genre Cephalogale Jourdan, 1862. La présence de Cephalogale (s.l.) dans les Grandes Plaines des États-Unis a été documentée dès la fin des années 80, souvent à propos de taxons immigrants et de la biochronologie du Néogène, mais aucune description formelle ou illustration des spécimens n’a été publiée. Depuis, un crâne associé à un dentaire gauche a été découvert dans des dépôts continentaux du Miocène inférieur de Californie méridionale. Nous profitons de cette opportunité pour présenter les spécimens de Californie, qui représentent une nouvelle espèce, Phoberogale shareri n. sp. Cette nouvelle espèce appartient à la lignée Phoberogale-Phoberocyon et se distingue des espèces de Cephalogale (s.s.) par une plus grande taille, des prémolaires pré-carnassières moins réduites et une M2 moins allongée. Au sein du genre Phoberogale, P. shareri n. sp. est plus dérivé que les espèces européennes (P. bonali, P. depereti, P. ginesticus) comme le montrent sa plus grande taille et une différence de taille plus nette entre p4 et p3. Elle diffère de P. bugtiensis du Pakistan par une encoche moins proéminente entre les bases antérieures du paracône et du protocône de P4, une crête antérieure du paracône de P4 plus distincte et des M1-2 moins élargies médiolatéralement. Phoberogale shareri n. sp. représente la première apparition connue de cette lignée sur la Côte pacifique, ce qui a des implications zoogéographiques et biochronologiques importantes.

Mots-clés :

Mammalia, Carnivora, Ursidae, systématique, zoogéographie, Miocène, Californie, espèce nouvelle

Télécharger l'article complet au format PDF