Accueil

La faune de Lacertilia (Reptilia, Squamata) de l'Éocène inférieur de Prémontré (Bassin de Paris, France)

Marc AUGÉ

fr Geodiversitas 25 (3) - Pages 539-574

Publié le 26 septembre 2003

Le gisement de Prémontré (Éocène inférieur, Yprésien, MP10) a fourni un important assemblage de Lacertilia. Une dizaine de taxons de rang familial ou subfamilial sont représentés : Iguanidae*, Agamidae*, Gekkonidae, Lacertidae, Scincidae, Anguidae (Anguinae et Glyptosaurinae) et Platynota (Platynota indet. et ? Helodermatidae indet.), sans compter les Amphisbaenidae. En outre, quelques dentaires pourraient appartenir aux Cordylidae. Deux genres et espèces nouveaux sont décrits, le gekkonidé Laonogekko lefevrei n. gen, n. sp. et le scincidé Axonoscincus sabatieri n. gen., n. sp. Le maxillaire de Laonogekko lefevrei n. gen., n. sp. porte un sillon allongé sur la partie dorsale du processus nasal. Axonoscincus sabatieri n. gen., n. sp. a une dentition homodonte, avec des bases dentaires nettement élargies. Cette faune de lézards est très proche de celles reconnues dans deux gisements plus anciens de l'Éocène inférieur européen, Dormaal (MP7, Belgique) et Condé-en-Brie (MP8+9, France). Sa diversité très importante reflète certainement la variété des influences paléogéographiques (Amérique du Nord, Asie, Afrique) subies par l'Europe au début de l'Éocène inférieur.

Mots-clés :

Reptilia, Lacertilia, Iguanidae*, Agamidae*, Gekkonidae, Lacertidae, Scincidae, Anguidae, Platynota, Amphisbaenidae, Éocène inférieur, Yprésien, Prémontré, France, nouveaux genres, nouvelles espèces

Télécharger l'article complet au format PDF