Accueil

Interactions between hunting and economic, social and cultural relations in two large prehistoric sites od southwest Asia

Sándor BÖKÖNYI

en Anthropozoologica HS (1) - Pages 125-135

Publié le 01 septembre 1993

Cet article est tiré de la thématique Exploitation des animaux sauvages à travers le temps

Interactions between hunting and economic, social and cultural relations in two large prehistoric sites of southwest Asia

Selon le témoignage de nombreux vestiges animaux découverts à Arslantepe, à côté de Malatya, en Anatolie (environ 3000-1200 avant J.-C.), et à Kamid el-Loz, dans la vallée de la Bekaa, Liban (environ 1800-900), l'objectif principal de la chasse dans les établissements préhistoriques et protohistoriques était sans aucun doute le complément d'autres aliments d'origine animale. Mais à part cela, la chasse a également joué un rôle dans la domestication (Arslantepe), dans les conceptions religieuses, notamment dans les sacrifices d'animaux (Kamid el-Loz). En outre, on a pu démontrer à Kamid el-Loz - ce n'est qu'une supposition à Arslantepe - que la chasse était une occupation très prisée de l'élite régnante, ayant, de plus, l'avantage de rendre possible la consommation du gibier. Enfin, il a été déterminé que les hommes avaient chassé les animaux de tous les types d'habitats se trouvant aux alentours de ces deux établissements.

Télécharger l'article complet au format PDF