Accueil

A zooarchaeological study of Rangifer tarandus (Linnaeus, 1758) from the Croxton site in Brooks Range, Alaska, and implications for utility analysis

Martina L. STEFFEN

en Anthropozoologica 54 (4) - Pages 29-43

Publié le 22 mars 2019

Une étude zooarchéologique des Rangifer tarandus (Linnaeus, 1758) du site de Croxton dans la chaîne Brooks, Alaska, et implications pour l’analyse de l’utilité

Cet article porte sur l’identification et l’interprétation d’un nouvel échantillon de restes de vertébrés provenant du site archéologique de Croxton, localisé près du lac Tukuto, sur le versant nord de la chaîne de montagnes Brooks en Alaska, dans lequel dominent les caribous (Rangifer tarandus (Linnaeus, 1758)). Les modifications osseuses sont recherchées pour éclairer la sélection et le traitement de ces proies. Les fréquences des parties squelettiques sont analysées à l’aide d’indices d’utilité développés pour cette espèce chez les Nunamiut d’Anaktuvuk Pass. Les résultats confirment que l’accumulation des restes de faune résulte principalement d’activités de subsistance humaine, incluant l’utilisation nutritionnelle de la viande, la moelle et la graisse, ainsi que l'utilisation technique de matière première. Les analyses statistiques révèlent l’utilisation de moelle osseuse et de graisse dans une zone d’activité à l’intérieur du site et attestent de pratiques de subsistance durables dans la region considérée. Une précédente étude réalisée sur un plus grand échantillon de la faune de ce site a également montré une variété d’utilisations économiques du caribou, mais aucun résultat significatif concernant les indices d’utilité. Pour expliquer cette différence, il est suggéré que les agrégats osseux choisis pour analyse dans cette étude et dans la précédente ont probablement influencé les résultats statistiques. Les données obtenues dans cette étude ont des répercussions sur les analyses ainsi que sur l’interprétation de l’utilisation du caribou dans les sites archéologiques des régions arctiques, subarctiques et de la toundra alpine de l’hémisphère Nord, où cette espèce est abondante.

Mots-clés :

Archéologie, indices d’utilité nutritive, zooarchéologie, taphonomie, Rangifer tarandus, Amérique du Nord, Alaska.

Télécharger l'article complet au format PDF