Accueil

Animal food during the Late Prehispanic Period at Sierras of Córdoba, Argentina. A zooarchaeological view from Boyo Paso 2

Matías E. MEDINA, Mailín CAMPOS, Nancy ÁVILA, Esteban SOIBELZON & Fernando J. FERNÁNDEZ

en Anthropozoologica 54 (10) - Pages 83-95

Publié le 26 juillet 2019

Alimentation animale durant la Période préhispanique récente des chaînes de montagnes de Córdoba (Argentine) : perspective archéozoologique de Boyo Paso 2

La façon dont les chasseurs-cueilleurs préhispaniques ont adopté l’agriculture dans leur économie de subsistance est une question qui mobilise une grande partie de la recherche archéologique moderne. L’expansion des économies de production durant la Période préhispanique récente (c. 1500-360 BP) des chaînes de montagnes de Córdoba (Argentine) a été récemment définie comme un processus socio-culturel dynamique, dans lequel une économie mixte de chasse-cueillette et d’agriculture a été couplée à une stratégie flexible d’exploitation du paysage. Cependant, l’organisation économique n’a été que partiellement évaluée. L’objectif de cet article est de présenter l’étude des restes osseux fauniques collectés durant la fouille du site de plein-air Boyo Paso 2, de façon à illustrer les spécificités des restes de consommation animale laissés par les populations préhispaniques récentes, ainsi que les caractéristiques de l’occupation du site. Les restes osseux suggèrent une séquence complexe de réoccupations durant lesquelles les ossements ont été déposés, brûlés accidentellement et fragmentés par piétinement. La diversité des proies exploitées révèle que le spectre de chasse élargi continue à jouer un rôle clef dans la subsistance quotidienne, alors que les cultigènes sont des composants fluctuants au sein d’une économie de chasse-cueillette diversifiée dans laquelle les ressources sylvestres comme le guanaco (Lama guanicoe (Müller, 1776)), les petits vertébrés et les œufs de Rheidae continuent à être extensivement consommés. L’analyse de l’assemblage faunique de Boyo Paso 2 est édifiant car il contribue à inverser les connaissances actuelles de l’importance économique de l’obtention des ressources sylvestres et devrait constituer un modèle pour interpréter d’autres cas archéologiques durant la transition néolithique ou formative, au cours de laquelle les limites entre l’agriculture et la chasse-cueillette ont été fluides, mais sont restées relativement invisibles selon la terminologie existante.

Mots-clés :

Chaînes de Montagnes de Córdoba, Période préhispanique récente, archéozoologie, chasse-cueillette, subsistance, économie mixte.

Télécharger l'article complet au format PDF