Accueil

Le serpent léontocéphale Chnoubis et la magie de l'époque romaine impériale

Véronique DASEN & Árpád M. NAGY

fr Anthropozoologica 47 (1) - Pages 291-314

Publié le 29 juin 2012

Le serpent à tête de lion radiée, désigné par le nom Chnoubis ou Chnoumis, est l'une des figures familières des gemmes magiques de l'époque romaine impériale. Différentes traditions - médicales, astrologiques, lapidaires - attribuent à cette créature diverses compétences thérapeutiques (contre les maux d'estomac, pour la protection de la matrice...). Cet article dresse un bilan de l'iconographie de Chnoubis/Chnoumis qui apparaît sur différentes sortes de pierre, souvent de forme arrondie, et examine la signification et la fonction du « signe de Chnoubis » une haste barrée de trois S, qui lui est associé. Nous ferons aussi le point des différentes hypothèses concernant l'origine du personnage, notamment sur ses rapports avec Kenmet, le premier décan du lion, le dieu primordial Kematef (Kmèph), le dieu bélier Khnoum et les divinités solaires, ainsi qu'avec d'autres serpents comme l'Agathodaimon. Cette enquête nous permettra d'expliquer comment une entité décanique est devenue une puissante divinité solaire à part entière, associée au Dieu d'Israël, dont la popularité survit à l'Antiquité.

Mots-clés :

gemmes, magie, décans, Chnoubis, astrologie, mélothésie, médecine.

Télécharger l'article complet au format PDF