Accueil

La chasse au bouquetin au Paléolithique supérieur en zone alpine

Antonio TAGLIACOZZO & Ivana FIORE

fr Anthropozoologica 31 - Pages 69-76

Publié le 01 décembre 2000

Cet article est tiré de la thématique La gestion démographique des animaux à travers le temps. Actes du VIème colloque international de l'association "L'Homme et l'Animal. Société de Recherche Inter-disciplinaire", Turin, 16-18 septembre 1998

L'abri sous roche Dalmeri se trouve sur le Plateau de Asiago (TN) à 1240 m d'altitude. La stratigraphie, datée de la fin du Tardiglaciaire würmien, présente une séquence de niveaux à cailloutis avec un grande nombre de restes fauniques et une industrie lithique abondante. L'abri Dalmeri est un des rares gisements italiens de haute montagne où les vestiges osseux se sont conservés. On y a chassé le bouquetin, qui représente 90 % des restes, et plus rarement le cerf et le chevreuil ; on y a aussi identifié la présence du castor, du lièvre, du renard, de l'ours, du loup, de la marmotte et du hérisson. Les restes osseux sont très fragmentés. Les facteurs responsables de cette fragmentation sont, outre les agents naturels, les procédures de découpe, l'extraction de la moelle, l'utilisation de l'os et l'action des carnivores (plusieurs vestiges présentent des traces dues à l'action corrosive des sucs gastriques). De nombreux fragments présentent des traces de racines, de dents de carnivores et de rongeurs ainsi que des stries caractéristiques de l'action d'un instrument lithique sur la surface de l'os.

Mots-clés :

Épigravettien, Capra ibex, Saison de capture, Boucherie.

Télécharger l'article complet au format PDF