Accueil

Animals as wealth in the African iron age: the origins of status?

Graeme BARKER

en Anthropozoologica 16 - Pages 47-52

Publié le 01 octobre 1992

L'animal en tant que richesse durant l'Âge du Fer en Afrique : les origines d'une structuration sociale ?

Parmi les sociétés Zimbabwe du centre de l'Afrique australe, entre environ 800 et 1500 après J.-C., les troupeaux (en particuliers ceux de bovins) constituaient des supports particulièrement importants pour "la manifestation des relations sociales entre les communautés et le pouvoir" (Hall). L'archéozoologie montre que les bovins fournissaient la viande et peut-être des produits secondaires pour l'élite Zimbabwe, la viande de première qualité étant réservée aux membres les plus puissants de la communauté. Associées à d'autres données archéologiques, elles montrent aussi que le flux des bovins donnés comme tribut aux élites ne venait pas seulement de la région contrôlée par ces dernières, mais aussi des sociétés pastorales du Kalahari situées à la périphérie des états Zimbabwe. De plus, pour les communautés Zimbabwe comme pour les sociétés de pasteurs, il semble que le contrôle des troupeaux et "le droit sur les têtes", ait aussi joué un rôle majeur dans le développement de la stratification sociale, en même temps qu'ils étaient des moyens importants pour entretenir une clientèle. Ces observations pourraient bien être transposables au problème du développement et du maintien de la stratification sociale durant la Préhistoire en Europe.

Mots-clés :

Zimbabwe, Afrique, Bovins, Tribut, Stratification sociale.

Télécharger l'article complet au format PDF