Accueil

Cryptic but ubiquitous: Claviradulomyceae fam. nov. with five novel species of the lenticel fungus Claviradulomyces from Brazil

Lidiane Leal DUARTE, Davi Mesquita de MACEDO & Robert Weingart BARRETO

en Cryptogamie, Mycologie 42 (7) - Pages 121-135

Publié le 09 juin 2021

Cryptique mais omniprésente : Claviradulomyceae fam. nov. avec cinq nouvelles espèces du Brésil du champignon des lenticelles Claviradulomyces

Claviradulomyces P.R.Johnst., D.C.Park, H.C.Evans, R.W.Barreto & D.J.Soares a été proposé pour héberger un champignon apothécial trouvé sur des lenticelles anormales d’Erythroxylon mannii Oliv. (Erythroxylaceae) en Afrique (Ghana et Côte d’Ivoire). Quand une deuxième espèce de ClaviradulomycesC. xylopiae R.W.Barreto, H.C.Evans & P.R.Johnst. – a été trouvée, poussant également sur des lenticelles anormales d’une plante appartenant à une autre famille (Annonaceae) en Amérique du Sud (Brésil), il a été supposé que Claviradulomyces pourrait être omniprésent, mais ignoré en raison de sa nature cryptique. Ici, il a été constaté que cette hypothèse peut être correcte. Plusieurs collections de plantes brésiliennes indigènes portant des lenticelles apparemment anormales (hypertrophiées et spongieuses) appartenant à cinq familles de plantes différentes (Anacardiaceae, Asteraceae, Bignoniaceae, Fabaceae et Salicaceae) de plusieurs localités du Brésil ont donné des structures typiques de la forme asexuée de Claviradulomyces – pycnides noires à ostiole rostré contenant des conidies hyalines fusoid-filiformes. Des cultures pures de la plupart de ces champignons ont été obtenues à partir de plantes appartenant à cinq de ces familles d’hôtes. Cinq nouvelles espèces de Claviradulomyces ont été reconnues sur la base d’une combinaison de morphologie et de caractéristiques moléculaires et sont décrites ici comme suit: C. caseariae sp. nov. (sur Casearia ulmifolia Vahl ex. Vent.), C. machaeriae D.M.Macedo & R.W.Barreto, sp. nov. (sur Machaerium sp.), C. schini sp. nov. (sur Schinus terebinthifolia Raddi), C. tabebuiae sp. nov. (sur Tabebuia roseo-alba (Ridl.) Sandwith) et C. vernoniae sp. nov. (sur Vernonia sp.). Une analyse d’inférence bayésienne de la région LSU et rpb2 des espèces connues et nouvelles de Claviradulomyces a soutenu la proposition de la nouvelle famille fongique Claviradulomyceae fam. nov. (Ostropales). Jusqu’à présent, Claviradulomyces est le seul genre de cette nouvelle famille.


Mots-clés :
Formes asexuelles, LSU, Ostropales, phylogénie, famille nouvelle, espèces nouvelles
Télécharger l'article complet au format PDF