Accueil

Naja romani (Hoffstetter, 1939) (Serpentes: Elapidae) from the late Miocene of the Northern Caucasus: the last East European large cobra

Elena SYROMYATNIKOVA, Alexey TESAKOV & Vadim TITOV

en Geodiversitas 43 (19) - Pages 683-689

Publié le 23 septembre 2021

Cet article est tiré de la thématique Memorial Jean-Claude Rage: A life of paleo-herpetologist

Naja romani (Hoffstetter, 1939) (Serpentes: Elapidae) du Miocène supérieur du Caucase du Nord : le dernier grand cobra d’Europe de l’Est

Une nouvelle occurrence du genre Naja Laurenti, 1768 est signalée dans le Miocène supérieur de la localité de Solnechnodolsk en Russie. L’espèce est attribuée à N. romani (Hoffstetter, 1939), le plus grand cobra européen, qui aurait disparu en Europe avant la fin du Miocène. L’enregistrement de N. romani est la première preuve de la survie des cobras dans le Miocène supérieur d’Europe de l’Est, ce qui indique l’existence d’un refuge caucasien pendant le Miocène supérieur. La grande taille de la vertèbre du cobra de Solnechnodolsk indique qu’elle appartenait à l’un des plus grands spécimens de ce taxon. Naja romani de Solnechnodolsk représente ainsi la première occurrence de cobras en Russie et dans la région nord de la Mer Noire. Ce résultat contribue à la connaissance de la paléobiodiversité de la région et suggère une extension de l’aire de répartition de ce serpent. Naja romani était un serpent thermophile, ce qui indique le caractère subtropical de la faune de Solnechnodolsk.


Mots-clés :

Elapidae, cobra, Miocène, Néogène, Europe de l’Est, signalement nouveau

Télécharger l'article complet au format PDF