Accueil

Discovery of a new hominid at Dmanisi (Transcaucasia, Georgia)

Léo GABOUNIA, Marie-Antoinette de LUMLEY, Abesalom VEKUA, David LORDKIPANIDZE & Henry de LUMLEY

en Comptes Rendus Palevol 1 (4) - Pages 243-253

Publié le 30 septembre 2002

Découverte d’un nouvel hominidé à Dmanissi (Transcaucasie, Géorgie)

Quatre restes humains : une mandibule, deux crânes et un métatarsien ont été découverts entre 1991 et 1999 sur le site de plein air de Dmanissi en Géorgie, dans un contexte stratigraphique, paléontologique et archéologique précis, datés par la présence de cendres volcaniques enrobantes de 1,81 ± 0,05 Ma. Les premières études de ces fossiles ont permis aux auteurs de les rapprocher de la morphologie des Homo erectus archaïques africains, attribués à Homo ergaster , et de constater la présence de l’homme aux portes de l’Europe 300 000 ans plus tôt que le scénario classique ne le prévoyait. En septembre 2000, la mise au jour d’une seconde mandibule D 2600, plus complète, robuste, présente un triple intérêt : paléontologique, fonctionnel et pathologique. Une comparaison avec Homo habilis et Homo erectus permet de reconnaître une nouvelle espèce d’Homo : Homo georgicus sp. nov. Les caractéristiques morpho-fonctionnelles et l’ancienneté de Homo georgicus caractérisent la souche d’une longue lignée eurasiatique.


Mots-clés :

Homo, nouvelle espèce, Pléistocène inférieur, Géorgie, Dmanisi

Commander une version imprimée