Accueil

Dipterological survey in Mitaraka Massif (French Guiana) reveals megadiverse dolichopodid fauna with an unprecedented species richness in Paraclius Loew, 1864 (Diptera: Dolichopodidae)

Marc POLLET, Maurice LEPONCE, Olivier PASCAL, Julien TOUROULT & Hans VAN CALSTER

en Zoosystema 40 (21) - Pages 471-491

Publié le 30 octobre 2018

Cet article est tiré de la thématique L’expédition « La Planète revisitée » 2015 dans le massif du Mitaraka (Guyane)

L’inventaire diptérologique du massif du Mitaraka (Guyane) révèle une faune mégadiverse de dolichopodides, avec une richesse spécifique sans précédent du genre Paraclius Loew, 1864 (Diptera: Dolichopodidae)

Pendant l’expédition “La Planète revisitée” Guyane 2014-2015 les diptères ont été collectés dans sept biotopes du massif du Mitaraka, au sud-ouest de la Guyane. Seize méthodes de collecte ont été utilisées dont sept se sont montrées efficaces pour récolter des dolichopodides. L’inventaire faunistique a produit un total de 4918 dolichopodides répartis en 244 morpho-espèces, 31 genres – dont quatre nouveaux – et dix sous-familles connues. Il s’agit de la richesse spécifique la plus élevée en dolichopodides jamais enregistrée dans le monde pour une seule localité. Trois taxons ont été identifiés à l’espèce et signalés pour la première fois de Guyane. Paraclius Loew, 1864, Chrysotus Meigen, 1824 et Medetera Fischer von Waldheim, 1819 constituent les genres les plus diversifiés. Paraclius, avec 50 espèces, présente une richesse spécifique sans précédent, surtout dans les forêts de bas-fonds. Les trois méthodes les plus productives en termes de nombre de spécimens collectés (68% de tous les spécimens collectés l’ont été par ces trois méthodes), filets fauchoirs, pièges SLAM et un piège Malaise de 6 m, ont chacune capturé entre 78 et 90 espèces, dont environ la moitié spécifique à chacune d’elle. Au contraire, les assiettes bleues, blanches et jaunes ont capturé chacune moins de 20 espèces. En général, les assiettes jaunes se sont révélées les moins efficaces. Les rendements des assiettes ont été cependant sévèrement affectés par les pluies intenses et répétées. La plus haute richesse spécifique a été enregistrée autour de la « drop zone » et du camp de base, les berges des rivières et dans les forêts de bas-fonds, 40 à 60 % des espèces étant uniques à l’un de ces biotopes. Quarante-cinq espèces ont été capturées sur les savanes roches et 14 sur les inselbergs, dont quatre communes à ces deux types de zones rocheuses et trouvées uniquement sur celles-ci.

Mots-clés :

Dolichopodidae, Diptera, Mitaraka, forêts tropicales de plaine, savane roche, inselberg, biodiversité, assiettes colorées

Télécharger l'article complet au format PDF