Accueil

Habitat preferences of Papilio alexanor Esper, [1800]: implications for habitat management in the Italian Maritime Alps

Simona BONELLI, Francesca BARBERO, Luca Pietro CASACCI & Emilio BALLETTO

en Zoosystema 37 (1) - Pages 169-177

Publié le 27 mars 2015

Préférences d’habitat de Papilio alexanor Esper, [1800]: implications pour la gestion de l’habitat dans les Alpes-Maritimes Italiennes.

Papilio alexanor Esper, [1800] est un papillon diurne menacé en Europe et inscrit à l’Annexe IV de la Directive Habitats dans l’Appendice II de la Convention de Berne. Cette espèce est considérée comme particulièrement sensible aux changements climatiques. Selon quelques projections (ex. Bambu, un scénario de changement climatique modéré), elle serait susceptible de perdre 63 % de sa niche climatique européenne d’ici à l’année 2050 et jusqu’à 77 % d’ici à 2080. On peut s’attendre à ce que les quelques populations survivantes soient concentrées dans les Alpes maritimes. En 2009 et 2010, nous avons étudié la population de P. alexanor probablement la plus dense parmi celles qui habitent la portion italienne de ce territoire. Elle occupe une série de friches semi-naturelles aussi bien qu’une carrière de roches calcaires aujourd’hui désaffectée. Dans notre aire de travail la plante nourricière des chenilles est Ptychotis saxifraga (L.) Loret & Barrandon. Les femelles pondent leurs œufs au mois de juillet, choisissant les sites où les plantes nourricières sont particulièrement hautes et abondantes. Les préférences écologiques, l’état de conservation et la survie des premiers stades du développement larvaire ont été étudiés, en vue de proposer une stratégie pour la conservation durable de cette espèce dans les Alpes maritimes italiennes.

Mots-clés :

conservation, papillons, écologie de la restauration, oviposition, développement larvaire.

Télécharger l'article complet au format PDF