Accueil

Taxonomy, nomenclature and phylogeny of the tribes Hoplopisthiini Senna & Calabresi, 1919 and Microtrachelizini Zimmerman, 1994 (Insecta, Coleoptera, Brentidae)

Antoine MANTILLERI

en Zoosystema 34 (3) - Pages 561-633

Publié le 28 septembre 2012

Taxonomie, nomenclature et phylogénie des tribus Hoplopisthiini Senna & Calabresi, 1919 et Microtrachelizini Zimmerman, 1994 (Coleoptera, Brentidae)

Les genres Anaraiorrhinus Damoiseau, 1987, Araiorrhinus Senna, 1893 et Microtrachelizus Senna, 1893 sont révisés. Une nouvelle espèce est décrite du mont Kinabalu (Bornéo) : Microtrachelizus floreni n. sp. Un lectotype est désigné pour M. occultus Kleine, 1935. Plusieurs nouvelles synonymies sont proposées au niveau spécifique : M. fluxus Kleine, 1923, n. syn. de M. accomodatus Kleine, 1922 ; M. apertus Kleine, 1925, n. syn. de M. bhamoensis (Senna, 1892) ; M. dubius Kleine, 1935, n. syn. de M. brevisulcatus Senna, 1894 ; M. sternopilosus Damoiseau, 1987 et M. temporalis Damoiseau, 1987, n. syn. de M. contiguus (Senna, 1893) ; M. compactus Mantilleri, 2010, n. syn. de M. costatus Damoiseau, 1987 ; M. pseudobhamoensis Mantilleri, 2007, n. syn. de M. occultus Kleine, 1935 ; M. aethiopicus Calabresi, 1920, n. syn. de M. minutus Kleine, 1922, M. sordidus Kleine, 1922, M. copulatus Kleine, 1924, et M. captiosus Kleine, 1924. La répartition connue de chaque espèce est donnée. Microtrachelizus fractus Kleine, 1924, est signalé pour la première fois au Gabon. Des clefs d’identification sont proposées pour tous les genres d’Hoplopisthiini et de Microtrachelini, et pour les espèces des genres Anaraiorrhinus, Araiorrhinus, Entomopisthius Muizon, 1959 et Microtrachelizus. Suite à cette révision taxonomique, une analyse phylogénétique a été effectuée afin de tester si Hoplopisthiini Senna & Calabresi, 1919 et Microtrachelizini Zimmerman, 1994 forment effectivement deux groupes distincts appartenant à deux sous-familles différentes de Brentidae Billberg, 1820 tel que précédemment supposé, et si Anaraiorrhinus appartient aux Atopobrentini Damoiseau, 1965. Une analyse cladistique en maximum de parcimonie ainsi qu’une analyse bayésienne portant sur 57 caractères morphologiques des adultes et 76 taxons (72 appartenant à tous les genres d’Hoplopisthiini, Microtrachelizini et Atopobrentini, et quatre groupes externes appartenant aux Trachelizini Lacordaire, 1866, Pseudoceocephalini Kleine, 1922, Cyphagogini Kolbe, 1892 et Stereodermini Sharp, 1895). Ces analyses montrent que : 1) les Hoplopisthiini sont inclus dans les Microtrachelizini; les deux tribus sont donc mises en synonymie sous le nom Hoplopisthiini ; 2) les Hoplopisthiini sont plus proches parents des Cyphagogini que des Trachelizinae ; 3) Anaraiorrhinus n’est probablement pas monophylétique et fait bien partie des Hoplopisthiini ; il est donc ôté des Atopobrentini ; 4) une nouvelle combinaison est proposée : Parapisthius suturalis (Damoiseau, 1961) n. comb. ; 5) le genre Microtrachelizus n’est pas monophylétique. Sur la base des arbres obtenus et de la distribution géographique actuelle, l’origine et l’histoire biogéographique des Hoplopisthiini sont discutées. Enfin, un catalogue de la tribu des Hoplopisthiini est présenté.

Mots-clés :

Curculionoidea, cladistique, inférence bayésienne, morphologie, révision, biogéographie, Gondwana, combinaison nouvelle, espèce nouvelle.

Télécharger l'article complet au format PDF