Accueil

Between Vanuatu tides: 3D anatomical reconstruction of a new brackish water acochlidian gastropod from Espiritu Santo

Timea P. NEUSSER & Michael SCHRÖDL

en Zoosystema 31 (3) - Pages 453-469

Publié le 30 septembre 2009

Dans la zone intertidale du Vanuatu : reconstruction anatomique 3D d'un nouveau gastéropode acochlidiacé d'eau saumâtre d'Espiritu Santo

La majorité des acochlidiacés sont des espèces marines mésopsammiques, bien que quelques espèces vivent dans les eaux douces. Le contexte structural, fonctionnel et évolutif de la conquête des eaux douces a rarement été exploré. Au cours de l’expédition SANTO 2006, menée dans l’île d’Espiritu Santo au Vanuatu, nous avons découvert une nouvelle espèce remarquable d’acochlidiacé vivant dans un milieu saumâtre. Pseudunela espiritusanta n. sp. vit sous les blocs de la zone intertidale profondément enfoncé dans un sable grossier, dont les espaces sont remplis d’un mélange d’eau de mer et d’eau douce résurgente. La morphologie et l’anatomie de Pseudunela espiritusanta n. sp. sont décrites ici de manière détaillée à partir de sections histologiques sériées et d'un logiciel de reconstruction 3D utilisant des séries de coupes histologiques. Le système nerveux central et le système digestif sont typiques des acochlidiacés ; l’espèce est hermaphrodite simultané, avec un appareil reproducteur androdiaulique particulier et des organes copulateurs comportant un stylet et des glandes associées. Ces caractéristiques du pénis pourraient traduire une parenté avec des espèces mésopsammiques de Pseudunela (Pseudunelidae), alors que d’autres caractères comme par exemple la grande taille du corps, un pied large, et la présence d’une couche particulière de cellules ventriculaires pourraient représenter des synapomorphies potentielles avec des Acochlidiidae limniques benthiques (Strubellia et Acochlidiidae s.s.). Pseudunela espiritusanta n. sp. présente la même forme particulière des tentacules de la tête que Pseudunela et Strubellia, mais d’autres caractères sont communs avec l’un ou l’autre de ces taxons. Indépendamment de sa position taxonomique incertaine, Pseudunela espiritusanta n. sp. relie de manière évidente taxons marins et taxons d’eaux douces, tant par son écologie que par ses caractères morphologiques intermédiaires. La très grande taille du corps et le développement du cœur et du rein pourraient représenter des préadaptations pour faire face aux changements osmotiques rencontrés lors de la colonisation des rivières depuis les sables littoraux saumâtres.

Mots-clés :

Mollusca, Opisthobranchia, marin, eau douce, limnique, morphologie, histologie, stylet pénien, Vanuatu, espèce nouvelle.

Télécharger l'article complet au format PDF