Accueil

Portunidae (Crustacea, Decapoda, Brachyura) de Polynésie française, principalement des îles Marquises

Alain CROSNIER

fr Zoosystema 24 (2) - Pages 401-449

Publié le 28 juin 2002

Cette note est basée essentiellement sur le matériel récolté pendant la campagne MUSORSTOM 9 aux îles Marquises (Polynésie française) en 1997. Les récoltes ont été faites depuis la zone intertidale jusqu’à 260 m de profondeur. Vingt-quatre espèces dont quatre nouvelles sont considérées. Les espèces nouvelles sont : Portunus paralatibrachium n. sp. qui est très proche de P. latibrachium (Rathbun, 1906) mais s’en distingue aisément par la forme de l’abdomen et du premier pléopode mâles ; Thalamita difficilis n. sp. qui appartient, dans le groupe admete, au sous-groupe auauensis-margaritimana, mais se différencie de ces deux espèces par une série de caractères (forme et disposition des lobes frontaux, pléopodes mâles, en particulier) ; Thalamita pseudopelsarti n. sp. qui est très proche de T. pelsarti Montgomery, 1931, dont elle se différencie par des caractères minimes mais constants (forme et position des lobes frontaux, réduction de l’avant-dernière dent antérolatérale de la carapace, spinulation de l’article basal antennaire, etc.) ; Thalamita simillima n. sp. qui présente une grande similitude avec T. pseudospinifera Crosnier, 1975 et s’en distingue par la première dent antérolatérale de la carapace entière, la spinulation et la granulation des chélipèdes, l’article basal antennaire. Une sous-espèce nouvelle, Thalamita auauensis dytica n. ssp., est par ailleurs établie pour les spécimens de l’océan Indien identifiés jusqu’à présent à Thalamita auauensis Rathbun, 1906 ; elle se distingue, en particulier, par l’ornementation des chélipèdes et la forme du sixième segment abdominal. Deux espèces, connues jusqu’alors que par leur holotype, ont été retrouvées : Charybdis rathbuni Leene, 1938, décrite d’Indonésie et Thalamita multispinosa Stephenson & Rees, 1967, décrite des Hawaii. Thalamita seurati Nobili, 1906, connue que par son holotype, malheureusement une femelle, est redécrite et figurée. La possibilité que T. wakensis Edmondson, 1925 soit synonyme de cette espèce est discutée.

Mots-clés :

Crustacea, Decapoda, Brachyura, Portunidae, Portunus, Thalamita, Polynésie française, espèces nouvelles, redescription espèces rares.

Télécharger l'article complet au format PDF