Accueil

Biodiversité et biogéographie chez les Cavoliniidae (Mollusca, Gastropoda, Opisthobranchia, Euthecosomata). Régions faunistiques marines

Jeannine RAMPAL

fr Zoosystema 24 (2) - Pages 209-258

Publié le 28 juin 2002

Plusieurs Cavoliniidae nouveaux pour la science sont décrits ici : Cavolinia gibboides n. sp. (groupe gibbosa), Diacria gracilis n. sp. (groupe trispinosa), Creseis conica falciformis n. ssp., Creseis virgula frontieri n. ssp., Cavolinia longicostata n. sp., Cavolinia pachysoma n. sp., Cavolinia labiata robusta n. ssp. (groupe inflexa), Clio convexa cyphosa n. ssp. (groupe pyramidata) et Diacria trispinosa heterocolorata n. ssp., les cinq derniers provenant de sédiments récents. Le rang spécifique est attribué à plusieurs sous-espèces : Cuvierina urceolaris (Mörch, 1850) (synonyme Cuvierina columnella urceolaris), Cuvierina columnella (Rang, 1827) (synonyme Cuvierina columnella columnella), Cavolinia plana (Meisenheimer, 1905) (synonyme Cavolinia gibbosa plana), Cavolinia flava (d’Orbigny, 1836) (synonyme Cavolinia gibbosa flava), Cavolinia gibbosa (d’Orbigny, 1836) (synonyme Cavolinia gibbosa gibbosa), Cavolinia labiata (d’Orbigny, 1836) (synonyme Cavolinia inflexa labiata). Cuvierina columnella forma atlantica est redécrit et nommé Cuvierina spoeli n. sp. Du point de vue structural, le mode le plus répandu est la variation clinale, mais on observe aussi des isolats géographiques, notamment en Méditerranée, en mer Rouge et dans le canal de Mozambique. Le problème des phénotypes originels est posé sur la base des caractéristiques des spécimens actuels et parfois de leurs ancêtres fossiles. La biogéographie de ces différents taxons permet, d’une part, de scinder les Cavoliniidae de l’Indo-Pacifique en deux entités, celle de l’Indo-Pacifique occidental et celle du Pacifique oriental ; d’autre part, en raison de certaines similitudes faunistiques entre l’Atlantique et le Pacifique oriental, de confirmer les relations qui existaient entre ces deux océans jusqu’au Pliocène, avant l’émersion de l’isthme de Panama. La Méditerranée et la mer Rouge sont des appendices des océans Atlantique et Indien, caractérisées par la présence d’endémiques et de relictes téthysiennes, mais aussi de phénotypes originaux ou d’espèces biologiques. Malgré leur proximité et leur relation artificielle récente, ces deux mers ont des composantes faunistiques différentes : on n’a pas encore observé de migration lessepsienne chez les Euthecosomata.

Mots-clés :

Mollusca, Gastropoda, Cavoliniidae, phénotype originel, paléontologie, biodiversité, biogéographie, paléogéographie, régions faunistiques marines, nouvelles espèces, nouvelles sous-espèces.

Télécharger l'article complet au format PDF