Accueil

Sponges of the genus Clathrina Gray, 1867 from Arraial do Cabo, Brazil

Michelle KLAUTAU & Radovan BOROJEVIC

en Zoosystema 23 (3) - Pages 395-410

Publié le 28 septembre 2001

Éponges du genre Clathrina Gray, 1867 d'Arraial do Cabo, Brésil

Quoique riche en espèces, la faune de Porifera au Brésil est très peu connue. En étudiant les éponges à Arraial do Cabo (Rio de Janeiro), nous avons trouvé huit espèces du genre Clathrina (Porifera, Calcarea). C. ascandroides, C. aurea et C. brasiliensis ont dejà été décrites ; trois de ces espèces, C. conifera n. sp., C. quadriradiata n. sp. et C. tetractina n. sp., sont nouvelles et deux, C. aspina and C. cylindractina, sont décrites de façon complète pour la première fois. C. ascandroides a un cormus formé par des tubes larges, irrégulièrement anasto-mosés. Les tubes externes collecteurs d’eau ne sont pas présents. Les spicules sont des triactines et deux populations de tétractines. Tandis que les petites triactines et tétractines se trouvent dans les tubes extérieurs, les grands tétractines sont trouvés à l’intérieur des tubes. C. aspina a un cormus bien délimité, formé par des tubes fins, denses, réguliers et anastomosés. Les tubes extérieurs collecteurs d’eau sont présents. Les spicules sont des triactines, tétractines et tripodes. Les actines apicales des tétractines sont lisses. Les tripodes ne sont trouvés que dans les tubes extérieurs du cormus. C. aurea est une Clathrina jaune, avec le cormus formé par des tubes larges et irrégulièrement anastomosés. Les tubes extérieurs collecteurs d’eau ne sont pas presents. Les spicules sont des triactines. Les actines sont cylindriques, ondulées et arrondies à leur extrémité. C. brasiliensis est similaire à C. aspina. Cependant, l’actine apicale de ses tétractines porte de petites épines. Les cormi de C. conifera n. sp. et de C. cylindractina sont formés par des tubes larges, irréguliers et irrégulièrement anastomosés. Les tubes collecteurs d’eau ne sont pas présents. Les deux espèces ont seulement des triactines. Cependant, les triactines de C. conifera n. sp. ont des actines coniques, tandis que celles de C. cylindractina ont des actines plus cylindriques. C. quadriradiata n. sp. et C. tetractina n. sp. ont le squelette composé principalement de tétractines. Elles peuvent être differenciées par l’actine apicale qui est conique chez C. quadriradiata n. sp. et cylindrique chez C. tetractina n. sp.

Mots-clés :

Porifera, Calcarea, Calcinea, Clathrina, Arraial do Cabo, Rio de Janeiro, Brésil.

Télécharger l'article complet au format PDF