Accueil

Apport de la génétique pour l’étude de la dynamique des populations de Loutre d’Europe Lutra lutra (Linnaeus, 1758) en France

Lise-Marie PIGNEUR, Johan MICHAUX, Gaëlle CAUBLOT, Pascal FOURNIER, Daniel MARC, Franck SIMONNET & Gwenaël JACOB

fr Naturae 2018 (6) - Pages 63-71

Publié le 28 novembre 2018

Après un fort et rapide déclin en Europe au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la Loutre d’Europe Lutra lutra (Linnaeus, 1758) a survécu dans une série de noyaux de populations isolés d’où elle a entrepris la recolonisation de nombreux territoires. Une série d’études a tenté de mieux comprendre les raisons de l’expansion rapide de cette espèce rare et emblématique. Le développement récent de méthodes moléculaires a permis de développer diverses études de suivi des populations de loutres. Une part croissante des études génétiques sont basées sur la collecte et le génotypage d’indices de présence laissés par les individus, ne nécessitant pas la capture, ni même l’observation de l’espèce. Ces études ont permis d’améliorer nos connaissances concernant la biologie de la Loutre, de l’estimation de la taille des populations à la dynamique de l’espèce. Cette synthèse fait le point sur les études génétiques réalisées sur la Loutre en Europe. Elle présente également les dernières études réalisées sur la majorité de l’aire de distribution de la Loutre en France. Cette synthèse ne vise pas à faire une étude bibliographique sur l’espèce, mais à mettre en évidence l’apport et les limites actuelles des analyses génétiques pour la compréhension de la biologie de la Loutre à différentes échelles d’espace et de temps. Ainsi, les résultats d’une étude génétique réalisée chez une espèce nord-américaine, la Loutre de rivière Lontra canadensis Schreber, 1777, sont aussi inclus dans cette synthèse.

Mots-clés :

Structure génétique, suivi individuel, échantillonnage non-invasif.

Télécharger l'article complet au format PDF