Accueil

Hungry for fruit? – A case study on the ecology of middle Miocene Moschidae (Mammalia, Ruminantia)

Manuela AIGLSTORFER & Gina M. SEMPREBON

en Geodiversitas 41 (10) - Pages 385-399

Publié le 09 mai 2019

Une envie de fruits ? – Étude de l’écologie des Moschidae (Mammalia, Ruminantia) du Miocène moyen

Cette étude révèle les plus anciens Moschidae ayant un régime alimentaire en fruits. La méso- et la micro-usure dentaire de Micromeryx flourensianus Lartet, 1851 et M.? eiselei Aiglstorfer, Costeur, Mennecart & Heizmann, 2017 des localités de Sansan (France, 14,1 Ma) et Steinheim am Albuch (a. A., Allemagne, 13,5 Ma) ont été étudiées. La comparaison de ces données à d’autres du Miocène nous informe sur les différents niveaux de frugivorie au sein des Moschidae. Elle suggère une partition des niches écologiques entre les deux espèces sympatriques de Steinheim a. A. Les données du Miocène impliquent un changement dans le régime alimentaire au cours de l’évolution de cette famille, puisqu’il n’est pas commun, pour les Moschidae actuels, de se nourrir de fruits et/ou de noix. La comparaison entre les sites de Sansan et Steinheim a. A. indique une nourriture plus abrasive chez les spécimens de Steinheim a. A. et donc des conditions environnementales supposées plus arides. Cependant, les différences sont mineures, la localité de Sansan étant probablement déjà affectée par la phase de refroidissement du Miocène moyen.

Mots-clés :

Micromeryx, méso- et micro-usure dentaire, sympatrie, refroidissement du Miocène moyen, évènement climatique du Miocène, Steinheim am Albuch, Sansan

Télécharger l'article complet au format PDF