Accueil

Gastropods and bivalves from the Eocene marly formations of the Pamplona Basin and surrounding areas (Navarre, western Pyrenees)

Humberto ASTIBIA, Didier MERLE, Jean-Michel PACAUD, Javier ELORZA & Aitor PAYROS

en Geodiversitas 40 (11) - Pages 211-257

Publié le 07 juin 2018

Gastéropodes et bivalves des formations marneuses de l’Éocène du Bassin de Pampelune et de ses environs (Navarre, Pyrénées occidentales)

Les associations de gastéropodes et de bivalves de la succession sédimentaire de l’Éocène moyen et ?supérieur (Bartonien et ?Priabonien) du Bassin de Pampelune sont décrites. Cette succession s’est accumulée dans la partie occidentale du bassin d’avant-pays périphérique sud-pyrénéen et comprend des dépôts marins turbiditiques profonds (Formation des Grès d’Ezkaba) des dépôts deltaïques (formations des Marnes de Pampelune, des Grès d’Ardanatz et des Marnes d’Ilundain) et des dépôts marins marginaux (Formation Gendulain). Les fossiles sont généralement fragmentaires et beaucoup d’entre eux correspondent à des restes remaniés. Des effets significatifs de la diagénèse sont également détectés, avec des signes de compression ou de déformation, de dissolution, de néomorphisme aragonite-calcite et de cimentation par célestine. Les traces de bioérosion et les fossiles d’organismes incrustants sont fréquents. Les restes fossiles de 37 espèces, dont 25 correspondant à des gastéropodes et 12 à des bivalves, ont été identifiés. Ce nombre pourrait être considérablement plus élevé, grâce à l’étude de très petites espèces (micro-mollusques) qui reste à faire. Une nouvelle espèce, Athleta (Volutospina) delvallei Astibia, Merle & Pacaud, n. sp. (Gastropoda, Volutidae), est décrite ici. Les associations fossiles sont comparables à celles de l’Éocène de la côte basque (Région nord-pyrénéenne), d’Aragon et de la Catalogne (parties centre-ouest et est de la Région sud-pyrénéenne). La plupart des taxons de mollusques semble être endémique à la Région pyrénéenne, mais plusieurs éléments téthysiens et du Nord de l’Europe ont également été enregistrés. Ces résultats élargissent la base de données au vu d’une meilleure compréhension de l’évolution de la biodiversité marine mondiale tout au long de l’Éocène.

Mots-clés :

Gastéropodes, bivalves, Paléogène, sédiments marins peu profonds, Pyrénées, combinaisons nouvelles, espèce nouvelle

Télécharger l'article complet au format PDF