Accueil

Événements biostratigraphiques et environnementaux enregistrés dans le corridor sud rifain (Maroc septentrional) au Miocène supérieur avant la crise de salinité messinienne

Nadia BARHOUN, Naima BACHIRI TAOUFIQ & Jean-Pierre SUC

fr Geodiversitas 30 (1) - Pages 21-40

Publié le 28 mars 2008

Le sillon sud rifain (Maroc septentrional) est l’un des deux principaux corridors qui ont permis les échanges d’eau entre l’Atlantique Nord et la mer Méditerranéeau Miocène supérieur. Tout au long de ce corridor affleurent des séries sédimentaires du Miocène supérieur qui ont enregistré les différents événements stratigraphiques ayant précédés la crise de salinité messinienne. Le présent travail a pour objet d’établir un cadre biochronologique précis des sédiments marins au Miocène supérieur, d’apprécier l’évolution de l’environnement marin au cours de cette période et de détecter les événements qui ont conduit à la crise de salinité messinienne. Ainsi, deux forages du Miocène supérieur appartenant à deux bassins du sillon sud rifain, ont été étudiés des points de vue biostratigraphique (par les foraminifères planctoniques) et palynologique (par les dinokystes). L’analyse biostratigraphique détaillée, basée sur les foraminifères planctoniques, a permis de reconnaître une série de bio-événements dans le Tortonien et le Messinien, qui peuvent être corrélés avec d’autres bassins de l’Atlantique adjacent de la Méditerranée occidentale et orientale, et peuvent être calibrés avec l’échelle de temps astronomique et l’échelle magnétostratigraphique. La succession de ces événements a permis de reconnaître le Tortonien moyen probable, le Tortonien supérieur et le Messinien inférieur. Elle a conduit aussi à situer avec précision la limite Tortonien-Messinien. Les données, déduites de l’étude des dinokystes, ont fourni des informations sur l’environnement marin du corridor sud rifain au Miocène supérieur. Les indices de distalité et de température ont permis d’apprécier les variations relatives du niveau marin et d’estimer les conditions thermiques des eaux de surface dans les bassins étudiés au Tortonien et au Messinien inférieur. L’évolution de l’environnement marin (d’après les foraminifères planctoniques et les dinokystes) dans le bassin de Guercif au cours du Messinien indique les étapes de l’émersion de ce bassin résultant de la fermeture progressive du corridor sud rifain. Cet événement a entraîné l’arrêt de communications entre l’Atlantique et la Méditerranée à travers ce corridor et a contribué au déclenchement de la crise de salinité messinienne. Du Tortonien au Messinien inférieur les assemblages de foraminifères planctoniques et de dinokystes reflètent des conditions chaudes des eaux de surface.

Mots-clés :

Foraminifères planctoniques, dinokystes, biostratigraphie, environnement marin, Miocène supérieur, crise de salinité messinienne, corridor rifain, Maroc

Télécharger l'article complet au format PDF