Accueil

Devonian vertebrates from East Greenland: a review of faunal composition and distribution

Henning BLOM, Jennifer A. CLACK, Per E. AHLBERG & Matt FRIEDMAN

en Geodiversitas 29 (1) - Pages 119-141

Publié le 30 mars 2007

Les vertébrés dévoniens de l’est du Groenland : une révision de la composition et de la distribution fauniques.

Les faunes des vertébrés dévoniens de l’est du Groenland sont révisées et leur distribution est pour la première fois discutée sur la base de publications récentes traitant de la stratigraphie de cette région. Les sédiments d’origine continentale, datés du Dévonien moyen et supérieur, ont livré des fossiles attribuables à la plupart des grands groupes de vertébrés dits « inférieurs » : hétérostracés, placodermes, acanthodiens, chondrichtyens, actinoptérygiens, dipneustes, porolépiformes, « ostéolépiformes », et tétrapodes. Jusqu’à présent, aucun travail n’avait traité de ces occurrences dans un contexte stratigraphique. Nous avons donc placé ces occurrences dans le cadre des études lithostratigraphiques les plus récentes afin d’obtenir une meilleure résolution de leur distribution stratigraphique. Ce travail sert également de base pour les comparaisons de successions fauniques entre le Dévonien de l’est du Groenland et les autres localités du monde. Cette révision met également en évidence les nombreux problèmes de corrélation stratigraphique et de datation des dépôts dévoniens de l’est du Groenland, qui nécessitent de nouvelles missions de terrain afin de les résoudre. Plusieurs assemblages faunistiques, s’étendant du Givétien au Famennien, peuvent être distingués. Ces assemblages remplacent les précédentes subdivisions de nomenclature. Une faune frasnienne putative a été reconnue pour la première fois, apportant de nouvelles données à une partie mal datée de la succession. Des taxons typiquement dévoniens tels que Holoptychius Agassiz, 1839 et Groenlandaspis Heintz, 1932 ont apparemment été reconnus au-dessus de la limite Dévonien-Carbonifère. Des nouveaux spécimens, rares dans la succession, sont ici illustrés pour la première fois : un probable placoderme sélénostéide, une possible épine de chondrichtyen et un ensemble d’épines d’acanthodiens supposé issu d’une régurgitation.

Mots-clés :

Vertébrés, Dévonien, est du Groenland, stratigraphie, distribution

Télécharger l'article complet au format PDF