Accueil

L'émergence du concept d'espèce fossile : le mastodonte américain (Proboscidea, Mammalia) entre clarté et confusion

Pascal TASSY

fr Geodiversitas 24 (2) - Pages 263-294

Publié le 28 juin 2002

Entre 1769 et 1778 cristallise l'idée selon laquelle il a existé des espèces fossiles, ou " espèces perdues " selon l'expression francophone utilisée par Buffon. L'acceptation définitive de l'idée d'espèce perdue, une révolution paradigmatique dans la pensée occidentale, s'est faite au travers de spécimens ramenés d'Amérique du Nord à partir desquels s'est exercée la sagacité des anatomistes français et britanniques, Daubenton notamment. Ces spécimens appartiennent au mastodonte américain, autrement dit à l'espèce Mammut americanum (Kerr, 1792). À partir d'un examen des restes fossiles actuellement conservés au Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, on retrace les divers avatars qui se sont abattus sur les tous premiers échantillons ramenés en France en 1740. La première molaire jamais figurée (par Guettard en 1756) est ainsi identifiée et localisée pour la première fois depuis plus de deux siècles.

Mots-clés :

Proboscidea, Mammalia, mastodonte américain, espèce fossile, Guettard, Daubenton, Buffon

Télécharger l'article complet au format PDF