Accueil

Relations et position systématique du genre Cuisitherium Sudre et al., 1983, le plus dérivé des artiodactyles de l'Éocène inférieur d'Europe

Jean SUDRE & Gérard LECOMTE

fr Geodiversitas 22 (3) - Pages 415-432

Publié le 29 septembre 2000

La description d'un maxillaire de Cuisitherium lydekkeri découvert sur le gisement yprésien de Monthelon a permis de préciser les caractères dentaires de l'espèce ainsi que les relations et le statut systématique du genre Cuisitherium. On établit que Cuisitherium est probablement directement apparenté au genre monospécifique Lophiobunodon connu dans les niveaux élevés de l'Éocène moyen (La Livinière, MP15). La relation Cuisitherium-Lophiobunodon montre que l'acquisition des molaires supérieures dilambdodontes (ectolophe en W et pli de la centrocrête) a dû se réaliser rapidement au cours de l'Éocène moyen sans que cela entraîne des modifications majeures dans la morphologie des molaires inférieures. Cette relation conduit à rattacher Cuisitherium aux Choeropotamidae, conformément à l'opinion de Gentry & Hooker (1988), cette famille incluant d'après ces auteurs des formes rapportées antérieurement aux Haplobunodontidae.

Mots-clés :

Mammifère, artiodactyle, Éocène, évolution, systématique

Télécharger l'article complet au format PDF