Accueil

Réévaluation des Peramura (Mammalia, Cladotheria) sur la base de nouveaux spécimens du Crétacé inférieur d'Angleterre et du Maroc

Denise SIGOGNEAU-RUSSELL

fr Geodiversitas 21 (1) - Pages 93-127

Publié le 31 mars 1999

L'analyse de dents mammaliennes nouvellement extraites du gisement britannique de Durlston Bay et du gisement marocain du synclinal d'Anoual (Crétacé inférieur) nous a conduit à identifier trois nouveaux taxons Minimus richardfoxi n.g., n.sp., Magnimus ensomi n.g., n.sp., Afriquiamus nessovi n.g., n.sp.) et à réexaminer la question (validité, définition, contenu) des Peramura McKenna, 1975. Ce groupement de mammifères thériens, dont les dents établissent une liaison morphologique entre celles des symmétrodontes primitifs et celles des mammifères tribosphéniques, ne présente en réalité, dans l'état actuel des connaissances au moins, aucune synapomorphie exclusive ; il s'agit plutôt de quelques représentants d'un grade évolutif dont la vaste répartition géographique et stratigraphique laisse supposer une importante diversification, ainsi qu'une origine précoce pour la lignée prétribosphénique.

Mots-clés :

Peramura, tribosphénique, Crétacé inférieur, Purbeck, Maroc