Accueil

Le labial des poissons actinoptérygiens fossiles et actuels

Monette VÉRAN

fr Bulletin du Muséum national d'Histoire naturelle, 4ème série – section C – Sciences de la Terre, Paléontologie, Géologie, Minéralogie 18 (4) - Pages 1-55

Publié le 04 mars 1996

Les paléoniscoïdes du Trias inférieur du Spitsberg (Boreosomus reuterskioldi, Acrorhabdus sp., Saurichthys sp.) et du Lias de France (Ptycholepis bollensis) m'ont permis de découvrir dans la région buccale un osselet pair, l'os labial ou labial, inconnu jusqu'alors chez les Actinoptérygiens et les autres poissons Ostéichthyens. L'étude détaillée de cet élément et de ses rapports avec les fosses adductrices des mâchoires révèle deux points anatomiques importants : 1) il s'articule latéralement sur un os dermique (généralement appelé "ectoptérygoïde" mais qui doit être interprété comme le ptérygoïde) dont l'existence n'était attestée que sur la face mésiale du palatocarré ; 2) la mandibule présente une apophyse coronoïde formée par le sus-angulaire. Enfermé dans la fosse palatomaxillaire qui contenait le muscle adducteur de la mandibule, le labial jouait le rôle d'une poulie de renvoi pour certaines fibres réfléchies de ce muscle. Mobile, il renvoyait la force musculaire sur la mandibule avec un bon rendement en minimisant les frottements. Il représente sans doute une ossification d'origine tendineuse comparable aux os sésamoïdes des mammifères. Un autre élément , le parahyoïde ( urohyal), ,déjà connu comme étant une ossification de tendon, est décrit pour la première fois chez les paléoniscoïdes. L'os labial serait homologue du cartilage labial, non fonctionnel, présent actuellement chez les cladistiens (= Brachioptérygiens). Il a également dû dégénéré chez les autres Actinoptérygiens actuels : 1) il est sans doute vestigial chez les Polyodontidés ; 2) il est peut-être incorporé à l'apophyse coronoïde de la mandibule chez les "Holostéens" ; 3) il a disparu chez les Téléostéens.
Mots-clés :
Actinopterygii, anatomie, os labial, cartilage labial, palatocarré, muscle des mâchoires