Accueil

De l'onocentaure. Étude de mythologie comparée

Bertrand CHÂTELAIN

fr Anthropozoologica 46 (2) - Pages 51-61

Publié le 30 décembre 2011

La présente analyse se propose d’étudier et de comparer deux mythes issus de milieux culturels différents et dont le tissu narratif n’offre que peu de points de convergence au premier abord : le mythe de Pélops et Hippodamie dans le monde grec et celui de Sichem et Dina dans le livre 34 de la Genèse. Les hypothèses d’ordre anthropologique et zootechnique seront étayées par les paradigmes associant la structure du récit, les connaissances éthologiques et la lexicologie. La subtile anthropomorphisation des équidés dans ces deux versions autorise une lecture à plus hault sens à même de dévoiler, dans l’imaginaire mythologique, les liens féconds entre le monde des hommes et celui des animaux. Nous aborderons de ce fait les problèmes zoologiques, liés à la revitalisation des espèces domestiques (retrempage) et à l’hybridation, dans une perspective de transposition à l’échelle humaine où les alliances matrimoniales (exogamie) et les enfants légitimes, dans un environnement agonistique et marchand, étaient vécus comme autant de maux nécessaires à ce que l’on a coutume de nommer le « développement culturel ».

Mots-clés :

anthropozoologie, âne, cheval, mulet, hybridation, rapt, mythologie grecque, la Bible.

Télécharger l'article complet au format PDF