Accueil

La femme dans les métamorphoses d’Apulée : une descente dans l'animalité ?

Géraldine PUCCINI-DELBEY

fr Anthropozoologica 33-34 - Pages 85-92

Publié le 01 mars 2002

Les Métamorphoses d'Apulée formulent un véritable questionnement sur la condition humaine qui porte en particulier sur la place que doit occuper l'être humain par rapport à l'animal et à la divinité dans l'univers. La réflexion sur la notion d'animalité dans le comportement humain se développe à la fois dans la narration principale, par la métamorphose du héros-narrateur Lucius en âne, et dans la plupart des récits métadiégétiques où la relation amoureuse est en jeu et où la femme acquiert un statut de puissance funeste. Ce n'est pas par l'emploi d'un champ lexical concernant l'animal, mais par le recours à des mythes que le rapport entre la femme et l'animal se met en place. En encadrant la métamorphose de Lucius en âne par le mythe de Diane et d'Actéon et par le mythe de Psyché et de Cupidon, Apulée pressent et exploite l'existence du lien entre violence, mort et sexualité, et fait d'un certain type de personnage féminin - la magicienne - le symbole de l'instinct incontrôlé qui entraîne fatalement les hommes à leur perte en les tirant vers la sphère de l'animalité. De même qu'Actéon, dans son désir coupable de voyeur, est transformé en l'animal qu'il portait déjà en lui, de même Lucius est métamorphosé en l'animal priapique par excellence et devient l'objet du désir féminin. Refusant de s'accoupler avec une femme dans l'amphithéâtre de Corinthe, il finit par refuser la confusion de l'humain et de l'animal - comble de l'infamie -, et choisit de secouer le joug de sa condition servile d'animal et de reconquérir la pleine souveraineté de soi sur soi. Mais cette chute dans l'animalité a été nécessaire pour lui permettre de s'élever vers la sphère du divin et d'embrasser à la fin de l'oeuvre la religion isiaque. Apulée se situe encore dans la lignée de la philosophie platonicienne en plaçant le héros face à lui-même et à la recherche de sa vérité qui passe par une différenciation entre l'humain et l'animal.
Mots-clés :
Apulée, femme, animal, magicienne, Actéon, psyché.
Télécharger l'article complet au format PDF