Accueil

Outils pour restituer les stratégies de chasse au cerf en Europe au Mésolithique et au Néolithique : analyses graphiques, statistiques et multivariées de courbes d'âges d'abattage

J.-D. VIGNE

fr Anthropozoologica 31 - Pages 57-68

Publié le 01 décembre 2000

Dix-neuf courbes d'abattage archéologiques datées principalement du Mésolithique et du Néolithique européens sont analysées par des méthodes graphiques, statistiques (test de corrélation de rang de Spearman) et multivariées (AFC). Il apparaît que le principal paramètre déterminant la forme des profiles est le niveau d'ouverture des forêts qui conditionne la fréquence, hors de la saison du rut, la taille et la composition des groupes d'animaux, donc les stratégies de chasse. Le second paramètre est la surexploitation du gibier. La saisonnalité de la chasse comme ses motivations (viande, bois) n'interviennent qu'en troisième position dans la détermination de la forme des profils. Les tests de Spearman se révèlent utiles pour quantifier le niveau de sélectivité des courbes d'abattage par comparaison avec le profil de survie de la population actuelle de l'île de Rhum. L'utilisation de l'analyse factorielle des correspondances, en complément de l'analyse graphique de profils détaillés est un excellent outil pour la caractérisation de courbes d'abattage archéologiques.
Mots-clés :
Cervus elaphus, Chasse, Courbes d’abattage, Archéozoologie, Mésolithique, Néolithique.
Télécharger l'article complet au format PDF