Accueil

Couloudous II : taphonomie d’un aven-piège. Contribution des accumulations d’origine naturelle à l’interprétation des archéofaunes du paléolithique moyen

Sandrine COSTAMAGNO

fr Anthropozoologica 29 - Pages 13-32

Publié le 01 octobre 1999

Depuis l’hypothèse émise par Brugal et Jauert (1991) du « charognage controlé et actif » par les populations paléolithiques de trois types de gisements (les repaires de carnivores, les avens et les sites de plein-air en milieu humide), peu d’études taphonomiques détaillées, indispensables à la validitation de cette réflexion, ont été entreprises. La grotte de Couloudous II (Lot) offre l’opportunité d’étudier un gisement paléontologique à indices de fréquentation humaine. Les études taphonomiques montrent que le gisement a fonctionné comme un aven-piège plutôt que comme un repaire de carnivores. Les différences observées entre Couloudous II et certains pièges naturels sont dues à l’action des carnivores mais surtout à des processus post-dépositionnels qui ont modifié secondairement l’ensemble faunique. Sur la base de l’échantillon étudié, il est impossible de démontrer que l’homme ait eu une quelconque activité sur les squelettes : la prise en compte de la seule association entre la faune et l’outillage lithique n’est pas suffisante. Seules des études taphonomiques détaillées permettrent de mettre en évidence ce type de comportement.

Mots-clés :

Taphonomie, Paléolithique moyen, Aven-piège, Repaire, Subsistance, Charognage.

Télécharger l'article complet au format PDF