Accueil

Broadening and diversification of hunted resources, from the late Palaeolithic to the late Mesolithic, in the North and East of France and the bordening areas

Anne BRIDAULT

en Anthropozoologica 25-26 - Pages 295-308

Publié le 01 juin 1998

Enrichissement et diversification des espèces chassées, de la fin du Paléolithique au Mésolithique final dans le Nord et l'Est de la France et les régions limitrophes

La question des changements dans le mode de subsistance au cours du Mésolithique est discutée sur la base de l'analyse diachronique de la structure de 60 spectres de faunes provenant de sites du Nord, de l'Est de la France et des régions limitrophes (Suisse occidentale et Allemagne), ainsi que de quelques sites de l'Ertebølle de Scanie. Une analyse quantitative est pratiquée sur les restes de macrofaune. Deux critères sont utilisés pour comparer les ensembles : d'une part la richesse taxinomique, c'est-à-dire l'abondance des espèces exploitées, d'autre part la diversité taxinomique ou équilibre de répartition de ces espèces au sein des spectres. Dans les deux cas, des indices quantitatifs peu dépendants de la faible taille des échantillons fauniques (propres à ces périodes) sont utilisés conjointement à des procédures de contrôle statistique. Il ressort que l'évolution diachronique (du Paléolithique final au Mésolithique final) n'est marquée ni par un enrichissement en espèces ni par une diversification de la prédation au cours du temps. Une analyse qualitative a été menée sur les données concernant les "petites espèces" (oiseaux, poissons, amphibiens et micromammifères ), ressources susceptibles d'être nouvellement exploitées de façon systématique. Les résultats sont ici plus nuancés : aucune intensification de l'acquisition des oiseaux reposant sur une exploitation spécialisée n'est attestée dans nos régions durant la séquence diachronique envisagée. Une augmentation de l'occurrence des restes de poissons, d'amphibiens et de micromammifères entre les phases anciennes et la phase récente est néanmoins documentée.

Mots-clés :

Economie de chasse, Epipaléolithique, Mésolithique, richesse spécifique, diversité spécifique, large spectre.

Télécharger l'article complet au format PDF