Accueil

The economy and environment of a Roman, late-Roman and early Byzantine town in north-central Bulgaria: the mammalian fauna from Nicopolis-ad-Istrum

Mark BEECH

en Anthropozoologica 25-26 - Pages 619-630

Publié le 01 juin 1998

Economie et environnement d'une ville de l'époque romaine au début de la période byzantine dans le centre-nord de la Bulgarie : la faune mammalienne de Nicopolis-ad-Istrum

Cet article présente la grande faune domestique et la faune mammalienne sauvage découvertes dans la ville romaine, romaine tardive et byzantine de Nicopolis-ad-lstrum, dans le centre-nord de la Bulgarie. Plus de 20 000 restes osseux ont été analysés, dont plus de 8 000 ont été identifiés au niveau spécifique. Les espèces domestiques principales dominent, les espèces sauvages ne figurant qu'en petit nombre. Il apparaît que les proportions relatives des principales espèces fluctuent entre les différentes périodes d'occupation du site. Pendant le milieu de la période romaine (175-250 ap. J.-C.), la fin de la période romaine (250-450 ap. J.-C.) et le début de l'époque byzantine ( 450-600 ap. J.-C.), les proportions de cochon augmentent au cours du temps alors que celles des bovins diminuent. Plusieurs hypothèses sont proposées pour expliquer ce phénomène d'accroissement de l'élevage du cochon. La présence du chameau (Camelus sp.) dans le site est discutée, de même qu'une découverte intéressante de carapace de tortue mauresque (Testudo graeca) présentant un trou dans la plaque supracaudale. Une comparaison est faite avec d'autres assemblages fauniques de la région et suggère le caractère unique de Nicopolis-ad-lstrum.

Mots-clés :

Bulgarie, fin de l'époque romaine, début de la période byzantine, faune, économie, porc

Télécharger l'article complet au format PDF