Accueil

Allées et venues dans l'espace humain : déclin des populations de caribou et notion de cycle chez les scientifiques et les Inuit du Québec arctique

Douglas NAKASHIMA & Marie ROUÉ

fr Anthropozoologica 21 - Pages 21-30

Publié le 01 novembre 1995

Dans l'Arctique les fluctuations des populations animales, tant dans l'espace que dans le temps, sont spectaculaires. À la fin du siècle dernier, le troupeau de caribou du Québec arctique a connu un déclin dramatique pour ne revenir en nombre que dans les années 60. Cet article comparera les interprétations et représentations de deux groupes sociaux, les scientifiques et les chasseurs Inuit, d'un seul phénomène — les disparitions des animaux de l'espace humain. Les scientifiques ont interprété ces phénomènes en termes d'extinctions, en particulier pour les troupeaux de caribous qu'ils accusaient Indiens et Inuit d'avoir décimés. Les Inuit de l'Arctique canadien de l'Est ont leurs propres observations et interprétations sur les causes de ces allées et venues des animaux dans l'espace humain. À partir des dires des chasseurs et de deux mythes qui ont donné lieu à des lithographies par un artiste inuk, nous discuterons des représentations inuit des cycles des caribous et des morses : comment intègrent-elles pensée symbolique et observations écologiques ? Paradoxalement, il semble que les scientifiques, englués dans le monde de leurs représentations, aient cédé à la tentation du catastrophisme, faisant du même coup de la mauvaise science. Les Inuit, eux, ont pu disposer de deux registres, dont l'un s'est révélé rigoureusement conforme aux faits et scientifiquement exact, prédisant le retour des troupeaux de caribous.

Mots-clés :

Inuit, caribou, cycles des populations animales, anthropologie cognitive, mythes, savoirs écologiques traditionnels, ethnobiologie, catastrophisme scientifique.

Télécharger l'article complet au format PDF