Accueil

Révision du genre Ivodea Capuron (Rutaceae), endémique de Madagascar et de l’archipel des Comores

Marina N. RABARIMANARIVO, Nivo H. RAKOTONIRINA, Peter B. PHILLIPSON, Porter P. LOWRY II, Jean-Noël LABAT† & Marc PIGNAL

fr Adansonia 37 (1) - Pages 63-102

Publié le 26 juin 2015

Une révision taxonomique du genre Ivodea Capuron est présentée. Trente espèces sont reconnues dont 27 endémiques de Madagascar, deux endémiques des Comores et une commune aux deux archipels. Dix-sept espèces sont nouvellement décrites (I. acuminata Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. analalavensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. ankeranensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. antilahimenae Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. aymoniniana Rabarim., Rakoton., Phillipson, Lowry & M.Pignal, sp. nov., I. capuronii Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. delphinensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. macrocarpa Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. mahaboensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. mananarensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. mayottensis Labat & M.Pignal, sp. nov., I. moheliensis M.Pignal & Labat, sp. nov., I. occidentalis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. petrae Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. ravelonarivoi Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov., I. razakamalalae Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov. et I. toliarensis Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, sp. nov.), une nouvelle combinaison est créée (I. decaryana (H. Perrier) Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, comb. nov.), et une variété a été élevée au rang d’espèce (I. lanceolata (Capuron) Rabarim., Rakoton., Phillipson & Lowry, comb. et stat. nov.). Les membres du genre se distinguent les uns des autres par les caractères du limbe foliaire (notamment la taille, la forme, la texture et la nervation) et du pétiole (la présence/absence d’une articulation et d’ailes), le type d’indument sur des organes divers, la taille et la position de l’inflorescence et de l’infrutescence, et les caractéristiques de la surface de fruit. Une clé d’identification des espèces est présentée en français et en anglais, avec des cartes de distribution, une évaluation préliminaire du statut de conservation de chaque espèce et des illustrations des espèces nouvellement décrites.

Mots-clés :

Rutaceae, Ivodea, Madagascar, Comores, Mayotte, Mohéli, endémisme, statut de conservation, Francisco Noroña, combinaisons nouvelles, statuts nouveaux, espèces nouvelles

Télécharger l'article complet au format PDF