Accueil

Reinstatement of the endemic New Caledonian genus Thiollierea Montrouz. (Rubiaceae) necessitated by the polyphyly of Bikkia Reinw. as currently circumscribed

Laure BARRABÉ, Arnaud MOULY, Porter P. LOWRY II & Jérôme MUNZINGER

en Adansonia 33 (1) - Pages 115-134

Publié le 30 juin 2011

Rétablissement taxonomique du genre Thiollierea Montrouz. (Rubiaceae) endémique de Nouvelle-Calédonie, nécessité par la polyphylie de Bikkia Reinw. tel qu’actuellement défini

Le genre Bikkia Reinw. s.l. tel qu’il est défini actuellement comporte 20 espèces réparties sur l’ensemble du Pacifique ouest. Son centre de diversité se trouve en Nouvelle-Calédonie avec 11 espèces, dont 10 endémiques de l’archipel. Deux études phylogénétiques récentes obtenues respectivement à partir de données moléculaires et morphologiques, ont démontré la polyphylie de Bikkia s.l., ainsi que l’existence de deux lignées évolutives : les Bikkia côtiers du Pacifique ouest (incluant l’espèce type du genre, B. tetrandra (L.f.) A.Rich.) et les Bikkia endémiques néo-calédoniens. Il convient désormais de rétablir le nom de genre Thiollierea Montrouz., le plus ancien des noms valides et disponibles, pour les espèces du second groupe. Des descriptions formelle et diagnostique sont ainsi proposées pour caractériser le genre Thiollierea et le distinguer du genre Bikkia s.s. Sept nouvelles combinaisons sont effectuées (T. kaalaensis (N.Hallé & Jérémie) Barrabé & Mouly, T. lenormandii (N.Hallé & Jérémie) Barrabé & Mouly, T. neriifolia (Brongn.) Barrabé & Mouly, T. pachyphylla (Guillaumin) Barrabé & Mouly, T. parviflora (Schltr. & K.Krause) Barrabé & Mouly, T. retusiflora (Brongn.) Barrabé & Mouly et T. tubiflora (Brongn.) Barrabé & Mouly).

Mots-clés :

Rubiaceae, Bikkia, Thiollierea, Nouvelle-Calédonie, genre endémique, polyphylie, rétablissement taxonomique, combinaisons nouvelles

Télécharger l'article complet au format PDF