Accueil

Contribution à la connaissance des Primulaceae (ex Myrsinaceae) de Nouvelle-Calédonie. II. Le genre Rapanea Aubl.

Maurice SCHMID

fr Adansonia 31 (2) - Pages 341-395

Publié le 31 décembre 2009

La flore néo-calédonienne est exceptionnellement riche en espèces se rattachant au genre Rapanea, dont l’étude pour ce territoire n’avait pas été reprise depuis les travaux de Mez, publiés il y a plus d’un siècle et basés sur l’examen de récoltes encore peu nombreuses et effectuées principalement à basse altitude, alors que la spéciation semble avoir été très active dans les secteurs montagneux de pénétration plus ou moins difficile. Le matériel abondant conservé aujourd’hui à Paris, grâce aux échantillons recueillis au cours des 60 dernières années par les botanistes du Muséum (Guillaumin et surtout H. S. MacKee), de l’IRD (anciennement ORSTOM) à partir du Centre de Nouméa, ou venus de l’étranger, en particulier de Suisse (Baumann, Hürlimann, Bernardi) et des États-Unis (Lowry, McPherson), rendait souhaitable un nouvel examen du groupe. Cet examen cependant s’est avéré assez délicat, la distinction entre les différentes espèces, à l’intérieur d’un genre aux limites par ailleurs clairement définies, apparaissant parfois incertaine, leurs caractères taxonomiques pouvant se révéler assez fluctuants, au moins dans les cas où on disposait de nombreux échantillons. L’étude ci-après ne saurait donc être considérée que comme une mise au point de valeur provisoire. Elle porte sur 39 espèces, plusieurs d’entre elles comprenant une ou un petit nombre de variétés. Nous avons retenu 11 des 14 espèces figurant dans la Flore analytique et synoptique de la Nouvelle-Calédonie de Guillaumin, parue en 1948, toutes – sauf deux – décrites par Mez. Les autres sont présentées comme nouvelles. Mais, à la suite des enquêtes qui se poursuivent actuellement sur le terrain, des travaux ultérieurs devraient conduire à des remaniements importants, concernant en particulier les statuts attribués à certaines espèces et variétés, comme, sans doute, à l’enrichissement de la classification proposée.

Mots-clés :

Primulaceae, Myrsinaceae, Myrsine, Rapanea, Nouvelle-Calédonie, espèces nouvelles

Télécharger l'article complet au format PDF