Accueil

Disentangling cryptic species in the Marasmius haematocephalus (Mont.) Fr. and M. siccus (Schwein.) Fr. species complexes (Agaricales, Basidiomycota)

Jadson José Souza de OLIVEIRA, Marina CAPELARI, Simona MARGARITESCU & Jean-Marc MONCALVO

en Cryptogamie, Mycologie 43 (5) - Pages 91-137

Publié le 05 septembre 2022

Démêler les espèces cryptiques dans les complexes d’espèces Marasmius haematocephalus (Mont.) Fr. et M. siccus (Schwein.) Fr. (Agaricales, Basidiomycota)

Marasmius haematocephalus (Mont.) Fr. et M. siccus (Schwein.) Fr. (ser. Haematocephali) ont été respectivement décrits du sud-est du Brésil et de l’est des États-Unis, signalés par la suite comme pantropicaux et pantempérés. Dans des études phylogénétiques récentes, ils semblent étroitement liés dans leurs concepts généraux et au moins M. haematocephalus est suggéré comme un complexe d’espèces. Nous avons cherché à déterminer ici si M. haematocephalus est ou non pantropical et si M. siccus est ou non pantempéré. Les phylogénies combinées nrITS + nrLSU et nrITS + rpb2 + ef1-α ont été reconstruites dans les analyses de vraisemblance maximale et bayésiennes et intégrées avec des données morphologiques détaillées. Les résultats ont indiqué que M. haematocephalus ‘sensu stricto’ (s. str.) n’est pas pantropical mais tout au plus néotropical, avec des espèces proches en Afrique tropicale et en Indo-Malaisie. De façon similaire, M. siccus s. str. est tout au plus néarctique, avec des espèces proches dans le paléarctique tempéré. Pour l’instant, on peut reconnaître environ 23 espèces dans les complexes M. haematocephalus et M. siccus, dont quatre sont décrites ici comme nouvelles.


Mots-clés :

Phylogénétique, pantropical, pantempéré, espèces cryptiques, Marasmiaceae, épitypification, statut nouveau, espèces nouvelles

Télécharger l'article complet au format PDF Commander une version imprimée