Accueil

A new species of dog from the Early Pleistocene site of Venta Micena (Orce, Baza Basin, Spain)

Bienvenido Martinez-Navarro, Saverio Bartolini-Lucenti, Paul Palmqvist, Sergio Ros-Montoya, Joan Madurell-Malapeira & M. Patrocinio Espigares

en Comptes Rendus Palevol 20 (17) - Pages 297-314

Publié le 27 avril 2021

Une nouvelle espèce de chien du site du Pléistocène inférieur de Venta Micena (Orce, bassin de Baza, Espagne)

Le gisement de Venta Micena (Orce, Espagne), 1.6 Ma environ, possède un des plus importants registres paléontologiques de faune de grands mammifères du Pléistocène inférieur d’Europe. Dans ce travail, nous décrivons des spécimens attribués au genre Canis Linnaeus, 1758 dans le contexte des chiens fossiles du Villafranchien supérieur et de l’Epivillafranchien d’Eurasie. Les données anatomiques et métriques suggèrent que le Canis de Venta Micena diffère des espèces courantes à ces époques, Canis etruscus Forsyth Major, 1877 et Canis arnensis Del Campana, 1913. Il se place à la base de la lignée plus récente appelée Canis mosbachensis Soergel (1925), déjà mentionnée dans deux gisements du complexe d’Orce légèrement plus récents, Barranco León et Fuente Nueva-3, datés d’1,4 Ma environ. L’anatomie primitive du fossile de Venta Micena, avec des caractères semblables à ceux du Canis caucasien de Dmanisi, daté de 1,8 Ma, conforte la création d’une nouvelle chrono-espèce de canidé, Canis orcensis n. sp., qui prend son nom de la ville d’Orce. Les données paléoécologiques suggèrent que cette espèce consommait plus de viande (i.e., une tendance à la hypercarnivorie) que d’autres canidés de taille semblable du Pléistocène inférieur qui avaient des régimes alimentaires plus omnivores.


Mots-clés :

Canis orcensis n sp., Carnivora, Canidae, Villafranchien supérieur, Pléistocène inférieur, Quaternaire, Europe, espèce nouvelle.

Télécharger l'article complet au format PDF