Accueil

Alcide d’Orbigny’s work on Recent and fossil bryozoans

Paul D. TAYLOR & Dennis P. GORDON

en Comptes Rendus Palevol 1 (7) - Pages 533-547

Publié le 31 décembre 2002

Les travaux d'Alcide d'Orbigny sur les Bryozoaires fossiles et actuels

Alcide d’Orbigny fut un taxonomiste extrêmement prolifique. Les Bryozoaires représentent un des embranchements pour lesquels il décrivit un grand nombre des nouveaux taxons du niveau espèce et supérieur. Son père lui fit découvrir ces invertébrés coloniaux dès 1819, par l’observation de colonies vivantes, à La Rochelle. D’Orbigny recueillit d’autres exemples de Bryozoaires actuels pendant ses explorations en Amérique du Sud (1826–1834). La collection sud-Américaine comprend 44 espèces nouvelles et deux déjà nommées, qu’il décrivit entre 1841 et 1847. Néanmoins, les premières œuvres de d’Orbigny concernèrent les Bryozoaires fossiles, lesquels furent décrits entre 1850 et 1854 dans le Prodrome et, en particulier dans le tome 5 des Terrains crétacés . Ce dernier volume contient les descriptions d’environ 900 espèces nouvelles et de 170 nouveaux genres. Bien que la plupart de ces taxons soient illustrés, les figures et schémas sont généralement stylisés, ce qui a fréquemment gêné leur identification, en dépit des révisions valables publiées par Pergens, Canu et Voigt. D’Orbigny développa un système logique de classification et nomenclature, dont certains éléments persistent dans la taxonomie contemporaine des Bryozoaires. Nos récentes études ont porté sur les spécimens des espèces types des genres caractérisés par d’Orbigny, principalement pour les tomes révisés portant sur les Cheilostomes et les Cyclostomes dans le Treatise on Invertebrate Paleontology . Nos recherches, utilisant des images de microscopie électronique à balayage (SEM) d’échantillons non métallisés, ont révélé des détails à petite échelle, taxonomiquement significatifs. En conséquence, plusieurs des genres de d’Orbigny, qui furent négligés sans justification, ont pu être ré-évalués.


Mots-clés :

Bryozoaires, taxonomie, histoire des sciences

Télécharger l'article complet au format PDF Commander une version imprimée