Home

Éditorial

Bruno DAVID

fr Naturae 2017 - Pages 1 (Naturae-1)

Published on 15 February 2017

Editorial

L’expertise est une composante essentielle de la mission statutaire du Muséum national d’Histoire naturelle. Pour l’exercer, il s’appuie sur des compétences internes, mais aussi sur de nombreux partenaires externes dont l’expérience et le savoirfaire nourrissent la réflexion. Dans ce contexte, l’augmentation exponentielle des besoins de connaissance génère une appétence corrélative de méthodes, protocoles, indicateurs... Par ailleurs, il devient crucial de tracer la façon dont les milieux naturels sont modifiés par les activités humaines afin d’en déterminer les conséquences et éventuellement de les atténuer, voire de les modifier. Si l’information disponible sur ces sujets est foisonnante, elle reste éparpillée dans différents médias qui rendent sa diffusion, sa compilation et son exploitation souvent délicates.

L’objectif de la nouvelle revue en ligne Naturae est de proposer aux acteurs de la connaissance, de la protection et de la gestion de la biodiversité un vecteur clairement identifié pour la diffusion de leurs travaux dans le domaine. La ligne éditoriale de cette revue vise à favoriser la publication d’articles dont la rigueur scientifique s’associe à une volonté pédagogique de partage de l’information. Loin d’être exclusivement réservée à des chercheurs académiques, elle doit permettre un large partage des informations et des expériences et être accessible à des techniciens ou des spécialistes, professionnels comme amateurs. Le choix d’une diffusion en ligne permet tout à la fois souplesse et réactivité, il facilite les transferts de l’information via les technologies nouvelles et limite de surcroît les contraintes éditoriales.

L’un des axes affirmé de ma politique pour le Muséum est le rapprochement de l’expertise avec la recherche, tout en garantissant son indépendance. Il s’agit là d’une ambition forte, mais néanmoins d’une mise en oeuvre délicate car elle impose de fédérer des sensibilités, des méthodes de travail et des centres d’intérêts en apparence divergents, quoique très complémentaires. La revue Naturae participera à la réalisation de cette ambition. Je me réjouis donc de cette initiative et espère que les pionniers qui ont accepté de nous confier leurs travaux, ce dont je les remercie, soient bientôt rejoints par de nombreux autres. Je souhaite longue vie à Naturae et assure tous ceux qui y contribuent ou y contribueront de mon soutien.

Download full article in PDF format