Accueil

Revisiting Calohypsibiidae and Microhypsibiidae: Fractonotus Pilato, 1998 and its phylogenetic position within Isohypsibiidae (Eutardigrada: Parachela)

Piotr GĄSIOREK, Witold MOREK, Daniel STEC, Brian BLAGDEN & Łukasz MICHALCZYK

en Zoosystema 41 (6) - Pages 71-89

Publié le 07 mars 2019

Réexamen des Calohypsibiidae et Microhypsibiidae: Fractonotus Pilato, 1998 et sa position phylogénétique au sein des Isohypsibiidae (Eutardigrada : Parachela)

Les Tardigrades qui forment l’ordre des Parachela sont caractérisés par une morphologie externe vermiforme, généralement uniforme. Des taxons avec des protubérances cuticulaires dorsales de grande taille et très marquées, des tubercules et des épines se trouvent dans sept genres représentant plusieurs lignées évolutives au sein des Hypsibioidea et des Isohypsibioidea : Calohypsibius Thulin, 1928 (Calohypsibiidae), Fractonotus Pilato, 1998 (Microhypsibiidae), Ramazzottius Binda & Pilato, 1986 (Ramazzottiidae), Hypsibius Ehrenberg, 1848 et Pilatobius Bertolani, Guidetti, Marchioro, Altiero, Rebecchi & Cesari, 2014 (Hypsibiidae), et Doryphoribius Pilato, 1969 et Isohypsibius Thulin, 1928 (Isohypsibiidae). Dans le présent article, nous présentons la première analyse intégrative d’une espèce rare d’eutardigrade, Calohypsibius verrucosus (Richters, 1900), classée jusqu’à présent dans la superfamille des Hypsibioidea. L’espèce ne ressemble que superficiellement à Calohypsibius par sa cuti­cule très ornée, mais ses griffes très modifiées de type Isohypsibius, et la morphologie de son appareil buccal la placent dans un genre différent, Fractonotus. Ce genre est actuellement classé dans la famille des Microhypsibiidae et la superfamille des Hypsibioidea, mais les premières données moléculaires obtenues pour Fractonotus montrent qu’il faudrait le transférer dans la famille des Isohypsibiidae de la superfamille des Isohypsibioidea. Nous montrons également la variabilité ontogénétique dans la morphologie de la cuticule, ce qui, en plus de la très forte variabilité intraspécifique de F. verrucosus n. comb., nous permet de désigner Calohypsibius placophorus (da Cunha, 1943) comme un synonyme plus récent de l’espèce précédente. Par ailleurs, l’analyse des spécimens types de Isohypsibius gilvus Biserov, 1986 montre sa parenté avec Fractonotus. Finalement, la diagnose des Microhypsibiidae, des Calohypsibiidae, de Calohypsibius et de Fractonotus est amendée et nous suggérons que la morpho­logie des griffes pourrait constituer un caractère clé pour démêler les parentés phylogénétiques au sein des Isohypsibiidae sensu lato.

Mots-clés :

Appareil bucco-pharyngé, griffes, cuticule, morphologie, phylogénie, synonymes nouveaux, combinaisons nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF