Accueil

De l’ombre aux Lumières et réciproquement : redécouverte du crâne de Procavia capensis (Pallas, 1766) (Hyracoidea, Mammalia) décrit en 1767 par Daubenton dans l’Histoire naturelle

Rodolphe TABUCE & Stéphane SCHMITT

fr Zoosystema 39 (4) - Pages 487-499

Publié le 29 décembre 2017

Un crâne de Procavia capensis (Pallas, 1766) (Hyracoidea, Mammalia), actuellement exposé dans la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée du Muséum national d’Histoire naturelle (Paris), est ici identifié comme celui que Daubenton décrivit en 1767, dans le cadre du catalogue des ­collections de quadrupèdes vivipares du Cabinet du Roi qu’il rédigea pour l’Histoire naturelle de Buffon. Tout en reconnaissant clairement dans ce crâne, originaire de Sidon (Liban), les caractères les plus remarquables des hyracoïdes, notamment la denture, Daubenton ne put alors identifier l’animal, dont la première description précise par Pallas parut pratiquement en même temps (fin 1766). Dans des volumes ultérieurs de l’Histoire naturelle, Buffon traita à plusieurs reprises du daman, sur la base de données nouvelles, mais sans attribuer à cette espèce le crâne de Sidon, pourtant reconnu par Pallas dès 1776. Dans un volume de l’Histoire naturelle publié en 1789, après la mort de Buffon, ce crâne fut représenté sur une planche et considéré comme appartenant à un primate, le loris du Bengale (­Nycticebus bengalensis (Lacépède, 1800)). Quinze ans plus tard, il fit partie des spécimens qui permi­rent à Cuvier de sortir le daman de l’ordre des Glires ou Rongeurs, dans lequel il était généralement placé depuis Pallas, pour le ranger dans celui des Pachydermes.

Mots-clés :

Buffon, Cuvier, Daman du Cap, Daubenton, histoire de l’anatomie comparée, Hyracoïdes, Pallas.

Télécharger l'article complet au format PDF