Accueil

A catalogue and systematic overview of the shield-tailed snakes (Serpentes: Uropeltidae)

Robert Alexander PYRON, Sumaithangi Rajagopalan GANESH, Amit SAYYED, Vivek SHARMA, Van WALLACH & Ruchira SOMAWEERA

en Zoosystema 38 (4) - Pages 453-506

Publié le 30 décembre 2016

Catalogue et révision systématique des serpents à queue armée (Serpentes: Uropeltidae)

Nous présentons un catalogue et une révision systématique des Uropeltidae Müller, 1832 basés sur des données moléculaires et morphologiques déjà publiées et nouvelles, et sur une nouvelle analyse phylogénétique moléculaire. Nous confirmons la monophylie et la validité de Brachyophidium Wall, 1921, Melanophidium Günther, 1864, Platyplectrurus Günther, 1868, Pseudoplectrurus Boulenger, 1890, et Teretrurus Beddome, 1886. Nous transférons Uropeltis melanogaster (Gray, 1858), U. phillipsi (Nicholls, 1929), et Pseudotyphlops Schlegel, 1839 dans Rhinophis Hemprich, 1820 et nous renommons Pseudotyphlops philippinus (Müller, 1832) en R. saffragamus (Kelaart, 1853) et U. smithi Gans, 1966 en U. grandis (Beddome, 1867). Grâce à ces changements, la taxonomie de tous ces genres semble basée sur des entités monophylétiques. Des diagnoses fondées sur des caractères méristiques et métriques de l’anatomie externe et interne sont fournies pour la famille et pour tous les genres, et des descriptions sont données pour toutes les espèces actuellement reconnues, résumant la variation morphologique connue. Nous indiquons plusieurs taxons dont les relations phylogénétiques restent incertaines et mettons en avant les études qui seront nécessaires dans le futur sur la variation de caractères significatifs en systématique, comme la morphologie du rostre et de la queue. Une variation cryptique est probablement présente chez de nombreuses espèces et la collecte supplémentaire de spécimens et de données sur les séquences d’ADN sera certainement nécessaire pour résoudre les problèmes taxonomiques restants. De nombreuses questions subsistent concernant la systématique des Uropeltidae telles que la description d’espèces cryptiques, la clarification du placement phylogénétique des quelques taxons restants, et la quantification de l’extension de la variation intra- et interspécifique des caractères morphologiques déterminants. Nous espérons que ce travail servira de base pour poursuivre la recherche sur ce groupe.

Mots-clés :

Révision taxonomique, Inde, Sri Lanka, phylogénie, serpents à queue armée, synonymies nouvelles, combinaisons nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF