Accueil

The Mercantour/Alpi Marittime All Taxa Biodiversity Inventory (ATBI): achievements and prospects

Claire VILLEMANT, Christophe DAUGERON, Olivier GARGOMINY, Marco ISAIA, Louis DEHARVENG & Mark L. I. JUDSON

en Zoosystema 37 (4) - Pages 667-679.

Publié le 31 décembre 2015

L’inventaire biologique généralisé (ATBI) Mercantour/Alpi Marittime : bilan et perspectives

Cet article résume les principaux résultats obtenus à partir des inventaires taxonomiques entrepris dans le cadre de l’ATBI mis en œuvre dans les parcs Mercantour/Alpi Marittime des Alpes franco-italiennes. Il synthétise les données publiées sur différents groupes d’invertébrés dans les deux fascicules consacrés par Zoosystema à cet ATBI et les compare aux données d’inventaire issues de l’ATBI et enregistrées dans les bases EDIT (European Distributed Institute of Taxonomy) et INPN (Inventaire national du Patrimoine naturel). Ce texte met aussi en évidence le rôle de l’ATBI dans l’acquisition de connaissances sur la biologie et l’écologie de divers taxons animaux et leur utilisation dans la gestion de la conservation. Dans l’ensemble, 927 taxons animaux et 38 plantes hôtes sont cités dans les deux fascicules de Zoosystema, parmi lesquels 904 sont répertoriés de l’ensemble des deux parcs, et 400 sont nouveaux pour l’un ou l’autre parc. Douze espèces (dix terrestres et deux d’eau douce) et un genre (d’eau douce), nouveaux pour la science, sont également décrits, portant à 30 le nombre de nouveaux taxons d’invertébrés décrits depuis 2006 des parcs Mercantour/Alpi Marittime. Ces taxons récemment décrits ne représentent toutefois qu’une fraction des taxons collectés lors de cette ATBI et susceptibles d’être nouveaux pour la science, sachant qu’une grande partie du matériel n’a été identifiée qu’à la morpho-espèce (données taxonomiquement incertaines) et que la description d’espèces nouvelles prend souvent beaucoup de temps. Cet inventaire, qui traite à 88 % d’insectes, fait progresser de façon notable les connaissances sur la biodiversité des parcs Mercantour/Alpi Marittime, surtout pour quelques groupes taxonomiques peu étudiés. Il confirme également que cette région est un point chaud de biodiversité en Europe, pour les arthropodes et la faune des eaux souterraines en particulier, du fait notamment du fort pourcentage d’espèces endémiques, y compris des endémiques rares dont la distribution est mal connue.

Mots-clés :

Inventaire biologique généralisé, Mercantour, Alpi Marittime, Alpes, parc national, parc naturel régional, arthropodes, faune des eaux souterraines, faune terrestre, bases de données.

Télécharger l'article complet au format PDF