Accueil

New species of Ligophorus (Monogenea, Ancyrocephalidae), parasite of Liza spp. (Teleostei, Mugilidae) off the Northwestern African coast

Fouzia EL HAFIDI, Arfang DIAMANKA, Ouafae BERRADA RKHAMI & Antoine PARISELLE

en Zoosystema 35 (2) - Pages 215-225

Publié le 29 juin 2013

Nouvelles espèces de Ligophorus (Monogenea, Ancyrocephalidae) parasites de Liza spp. (Teleostei, Mugilidae) au large des côtes Nord-Ouest de l’Afrique

Cette première étude des espèces de Ligophorus Euzet & Suriano, 1977 récoltées sur des Liza spp. (Mugilidae) des côtes Nord-Ouest de l’Afrique, montre la présence de quatre espèces nouvelles. Sur Liza falcipinnis (Valenciennes, 1836) : Ligophorus gabrioni n. sp. caractérisée par une petite protubérance antéro-médiane et deux expansions symétriques de la barre transversale ventrale ; une pièce accessoire tubulaire avec une expansion distale au niveau de l’appareil copulateur mâle et un vagin non sclérifié (non visible). Sur Liza grandisquamis (Valenciennes, 1836) : Ligophorus benhoussai n. sp. caractérisée au niveau de l’appareil copulateur mâle par une très longue pièce accessoire en forme de faucille, large à la base et s’effilant vers l’extrémité distale; et un vagin en forme d’a ; Ligophorus bazairii n. sp. caractérisée au niveau de l’appareil copulateur mâle par une pièce accessoire tubulaire, en forme de décapsuleur ; et Ligophorus hamzati n. sp. caractérisée au niveau de l’appareil copulateur mâle par une pièce accessoire fourchue à son extrémité distale, chaque branche étant à son tour également fourchue. Liza bandialensis Diouf, 1991 : nous n’avons pas trouvé de Monogènes sur cette espèce endémique. À notre avis, les différences de richesse spécifique des Monogènes décrits sur les différents hôtes étudiés, pourraient être dues à des fluctuations de la taille des populations hôtes lors d’événements de « bottleneck » ou d’isolement par vicariance.

Mots-clés :

Monogenea, Mugilidae, Afrique, espèces nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF