Accueil

At the bottom of the deep blue sea: a new wood-boring bivalve (Mollusca, Pholadidae, Xylophaga) from the Cape Verde Abyssal Plain (subtropical Atlantic)

Janet R. VOIGHT & Michel SEGONZAC

en Zoosystema 34 (1) - Pages 171-180

Publié le 30 mars 2012

Dans les profondeurs de la mer bleue : un nouveau bivalve des bois coulés (Mollusca, Pholadidae, Xylophaga) de la plaine abyssale du cap Vert (Atlantique subtropical)

Les bivalves Xylophaga Turton, 1822 sont des foreurs de bois ou d’autres végétaux coulés au fond des océans. Ils ingèrent le bois et le digèrent grâce à des bactéries. Leur dépendance étant complète à l’égard des restes végétaux et la disponibilité des végétaux terrestres décroissant avec la distance des terres émergées, on peut imaginer que le groupe est rare dans les plaines abyssales, comme la disponibilité des végétaux terrestres décroît avec la distance des continents. Le déploiement d’un petit bloc de bois immergé sur un mouillage à 4626 m de profondeur dans la plaine abyssale du cap Vert, à plus de 1600 km à l’ouest de l’Afrique, a permis de tester cette hypothèse. Récupéré sept mois après le déploiement, le bois présentait environ 170 perforations/cm2, résultat d’une colonisation étonnament très rapide par une espèce précédemment inconnue, ici décrite comme Xylophaga alexisi n. sp. L’espèce est remarquable par son siphon incomplet, une empreinte du muscle adducteur postérieur faite d’éléments linéaires, et par l’absence de papilles sur les ouvertures siphonales. L’espèce nouvelle est comparée entre autres aux espèces atlantiques décrites par Harvey (1996). La croissance des bivalves est estimée à 0.011 mm par jour, ce qui est comparable aux évaluations de croissance de X. ricei Harvey, 1996, à 5000 m de profondeur. La densité élevée de X.  alexisi n. sp. sur un site éloigné du continent saharien, où les courants de surface et de fond sont faibles, suggère fortement que les espèces de bois coulés sont en fait très répandues dans les plaines abyssales, qui constituent le plus vaste habitat benthique de la planète.

Mots-clés :

Bois coulés, Xylophagainae, espèces marines profondes, taux de recrutement, taux de croissance.

Télécharger l'article complet au format PDF